Une potion magique?

Une potion magique?

Quel est le Marocain qui n’a jamais pensé déguster un jour la fameuse boisson «Khoudenjal»? Mieux encore, quel est l’ homme qui n’a pas senti un jour le désir de tester cette boisson surtout après avoir pris connaissance, à raison ou à tord, de ses propriétés aphrodisiaques? «Je ne sais rien sur les qualités médicinales de Khoudenjal. Si j’ai décidé de tester ce produit c’est parce que mes amis m’ont affirmé qu’il stimule chez les hommes le désir sexuel», déclare Amine, un jeune Casablancais de 25 ans. «Viagra des Marocains», «Viagra des pauvres» ou «potion magique», telles sont les appellations de cette boisson aux effets magique.s D’où vient cette plante? De quoi est-elle composée? Et quelles sont ses propriétés médicinales? Tout d’abord il faut dire que la traduction en français du terme Khoudenjal induit souvent en erreur, car cette boisson n’a aucun lien de fraternité avec les aubergines! Khoudenjal est une infusion du petit galanga, de son origine latine «Alpinia officinarum». Selon des informations fournies par l’Association marocaine de protection et d’orientation des consommateurs (AMPOC), il s’agit d’une plante médicinale importée de l’Asie. Celle-ci se présente sous une forme proche du gingembre qui rappelle d’ailleurs son odeur. S’agissant des qualités médicinales, il s’agit d’un stimulant des sécrétions gastriques stomatiques. Il a un effet carminatif. Il lutte contre les champignons et favorise l’élimination des gaz. Concernant la composition de cette plante, elle est constituée pour l’essentiel des flavonoïdes, des huiles essentielles et de l’amidon. Cette plante est cultivée en Chine, au Thaïlande et en Indonésie. Ce n’est qu’en 1990 que cette plante a été révélée en Europe. Déjà au 10ème siècle, Avicenne a loué les vertus thérapeutiques de cette plante et particulièrement son rhizome. La préparation de cette boisson est très simple.Le vendeur fait bouillir cette plante dans des ustensiles en cuivre. L’infusion est servie chaude à 1dirham le verre et garde la couleur noire. Elle est souvent servie avec des boulettes de céréales imprégnées d’huile d’olive. Pratiquement, les méthodes de préparation de l’infusion importent peu pour les hommes du moment où elle remplit, selon eux, une fonction qui leur est bien chère: stimuler leurs désirs et leurs capacités sexuels.
«Je consomme Khoudenjal régulièrement chaque nuit. L’efficacité de cette substance est prouvée. C’est un produit qui ne coûte qu’un petit dirham, mais dont les qualités aphrodisiaques valent beaucoup plus», confie un jeune Casablancais. S’agit-il donc d’un stimulant de désirs sexuels? Pourtant c’est ce qu’affichent en caractère visible tous les vendeurs de cette boisson.Une méthode précieuse et intelligente de marketing. Il est question d’attirer des clients potentiels. «Je vous garantis que mes clients se fichent carrément de toutes les qualités sanitaires de cette boisson. Ils ne soucient que du caractère aphrodisiaque du produit. D’ailleurs, ils me répètent souvent la même question, avec un petit et révélateur sourire sur le visage. Est-il vraiment efficace?», déclare Ali, un vendeur de Khoudenjal à Casablanca.
Jusqu’à présent le sujet garde un aspect comique. Mais qu’en est-il du volet sanitaire de la question? Bouazza Kherrati, président de l’AMPOC révèle que : «du point de vue sanitaire, en tant que plante médicinale, Khoudenjal ne présente aucune toxicité, mais le danger peut provenir d’autres ingrédients que les vendeurs utilisent dans la préparation de la boisson, à savoir la cannelle, le cumin, le poivre et tous les ingrédients de Ras El Hanout, et autres produits», explique t-il. Des ingrédients que les vendeurs gardent en secret. A noter que l’utilisation du cuivre peut être dangereuse, dans la mesure où si la solution n’est pas changée chaque jour, celle-ci peut être source de toxicité.Il est facile de remarquer que chez la majorité des vendeurs de Khoudenjal l’hygiène n’est pas la bienvenue. Un exemple très simple rend compte de ce constat. Chaque jour , les vendeurs utilisent quelques verres pour des centaines de consommateurs sans prendre la peine de les laver. Mais, qui des clients se soucie de ce point? Pour les hommes, la fin sacrée justifierait les moyens insalubres. En plus, un petit test a montré que chez le même vendeur le produit change chaque jour de goût. Tantôt rouge et léger, tantôt noir et corsé et parfois amer.
Khoudenjal est-il vraiment un stimulant ? Une étude menée par l’Association marocaine de protection et d’orientation des consommateurs (AMPOC) a réfuté cette affirmation. Bouazza Kherrati, président de cette association, a affirmé que «les vendeurs de Khoudenjal ont tort de lui attribuer des propriétés aphrodisiaques et de le qualifier de véritable «Viagra». Aucune étude scientifique n’a déterminé ce constat. Et si le consommateur sent que ce produit stimule chez lui des désirs sexuels, cela est dû en réalité au fait que les vendeurs de Khoudenjal n’hésitent pas à y ajouter du viagra ou d’autres substances chimiques sans se soucier de la santé des consommateurs». Donc deux constats s’imposent. Primo, les autorités compétentes doivent porter toute l’attention pour règlementer le commerce de cette potion. Secundo, bien que cette potion a fait l’objet de spéculations, elle ne peut en aucun cas concurrencer les boissons énergétiques et les produits aphrodisiaques légalement reconnus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *