Une première au Maroc : L’Ecole supérieure des arts visuels

Une première au Maroc : L’Ecole supérieure des arts visuels

Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid a inauguré, dimanche après-midi à Marrakech, l’Ecole supérieure des arts visuels (ESAV). Cet établissement est dédié à la formation aux métiers de la télévision, à la communication visuelle, aux arts graphiques et aux multimédias. A cette occasion, SAR le Prince Moulay Rachid a suivi des explications sur ce premier établissement d’enseignement supérieur privé du genre au Maroc.  L’objectif étant de pallier à l’absence d’écoles formant des professionnels de haut niveau qualifiés dans le domaine des arts visuels. Inauguré en marge de la 7ème édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM) (7-15 décembre), l’ESAV a nécessité un investissement de 60 millions DH.  Le financement  est  supporté à hauteur de 80 % par la Fondation suisse Susanna Biederman et de 20 % par l’Université Cadi Ayyad de Marrakech (UCAM).
Réalisée sur une superficie globale de 9.000 m2, cette école ambitionne de répondre à la forte demande en ressources humaines dans ce domaine, générée par les réformes et la modernisation du paysage audiovisuel marocain ainsi que la participation au développement des infrastructures d’accueil pour les tournages de films. Cette nouvelle école a également pour vocation de s’ériger en espace privilégié d’échanges, de rencontres et de débats autour de l’image et de la création visuelle, aussi bien pour les professionnels marocains qu’étrangers.
L’ESAV de Marrakech compte une salle de cinéma de 210 places, un cinéma en plein air, deux plateaux de tournage équipés (220 m2 et 250 m2). En outre, l’établissement comprend un auditorium de mixage, un studio d’enregistrement, un studio photos et trois laboratoires de développement. On y trouve également  20 salles de montage équipées, une médiathèque, des ateliers d’artistes et de graphisme, des espaces d’exposition et d’autres dépendances.
L’inauguration de l’ESAV de Marrakech s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités du monde du cinéma et de la culture, dont le célèbre réalisateur américain, Martin Scorsese et la directrice du FIFM, Melita Toscan Du Plantier.
Les étudiants, sélectionnés après le Bac, disposeront pendant leurs trois années d’études de conditions de travail à rendre jaloux leurs homologues de la Femis à Paris. Ils  pourront accéder à des postes de responsabilité au sein des entreprises audiovisuelles (chaînes de télévision, sociétés de production, radios)  ou développer des carrières individuelles. Dans les domaines graphisme et multimédia, ils vont acquérir les compétences pour créer leur propre agence, être indépendant et proposer leurs services de façon autonome.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *