Une présidente de charme pour le prix Hassan II de cinéma

La Palestine pèse sur la 8ème édition du festival de Rabat. Cette manifestation est non seulement dédiée à ce pays, mais le premier film montré au public dans le cadre de ce festival est l’oeuvre d’un réalisateur palestinien : Rachid Machraoui. Intitulé « Un ticket pour Jérusalem », ce film est en lice pour le prix Hassan II.
Selon les organisateurs, plusieurs films palestiniens sont volontairement programmés pour sensibiliser le public marocain à la vie dure des Palestiniens. « Un ticket pour Jérusalem » est un film réaliste. Il décrit la situation des Palestiniens à Ramallah et comment ils se battent pour donner un sens à leur quotidien sous une occupation insoutenable. D’autres films sont en lice dans cette édition. On en dénombre quinze qui représentent l’Algérie, l’Allemagne, la Belgique, le Brésil, le Canada, le Congo Brazzaville, l’Egypte, la France, la Grèce, l’Italie, le Maroc, le Mexique, la Syrie et la Tunisie. Le jury qui va élire le film gagnant a une présidente de charme : l’actrice égyptienne Leila Eloui. Sa présence est un garant du succès de cette manifestation. Le jury se compose également du co-fondateur du festival des « trois continents » à Nantes, Philippe Jalladeau (France) et des metteurs en scène Jilali Ferhati (Maroc), Sergiu Nicolaescu (Roumanie) et Marian Handwerker (Russie).
L’éclectisme de ce jury est de nature à ne pas favoriser une école cinématographique au détriment d’une autre. À signaler qu’un colloque sur le thème « cinéma, immigration et identité » est également prévu au programme de cette année. De même qu’une table ronde et un atelier d’écriture cinématographique. Les organisateurs ont au demeurant cédé aux prières du public qui a réclamé un hommage à l’actrice Leila Eloui. Ce sera chose faite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *