Une programmation riche au festival international d’art vidéo

Une programmation riche au festival international d’art vidéo

Installations interactives, performances audiovisuelles, danse, mapping, projection, workshops et tables rondes

La ville de Casablanca s’apprête à accueillir, du 25 au 29 avril, la 23ème édition du Festival international d’art vidéo. Créé en 1993 par la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M’Sik de Casablanca, cet événement pluridisciplinaire est devenu au fil des années le rendez-vous incontournable de l’art vidéo et la création numérique. «Ce festival est un espace de recherche et d’expérimentation, un lieu de rencontre et  d’échange entre jeunes artistes et professionnels, marocains et étrangers. Il réunira cette année 23 artistes participants issus de 15 nationalités différentes dont six artistes marocains», indique Mohamed Thara, commissaire du festival et ayant carte blanche dans le cadre de la sélection internationale de cette édition. Pour ce faire, les organisateurs ont concocté une programmation riche et diversifiée alliant des performances audiovisuelles, danse, mapping, projection, workshops et tables rondes dans plusieurs lieux de la ville.

Le coup d’envoi de cette édition sera donné au complexe Moulay Rachid avec la projection de la performance audiovisuelle live du duo belge Ghoutier Keyaerts et Jonas Luycknx. Le 26 avril sera consacré à la projection «L’épreuve du regard», programmation présentée par Marc Mercier, directeur des instants vidéos de Marseille à l’Institut français de Casablanca. Le jeudi 27 avril sera dédié à un colloque international qui sera organisé sous le thème «Réalité virtuelle et fonction artistique», à la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M’Sik.

Outre ce colloque, l’Uzine centre d’art abritera une exposition d’estampes d’artistes contemporaines «expérience d’atelier : peintures estampes, art numérique et vidéo». Le vendredi 27 avril connaîtra la présentation de trois performances multimédia et artistiques à l’instar de «Pensée numérisées» 16’ de Pierre Casas, «In And Out» 30’ de Marilou Desbiens et Construction de la destruction» de Richard Martel. Le samedi 29 avril sera consacré à la soirée carte blanche à l’artiste pluridisciplinaire Mohamed Thara à travers la projection de plusieurs vidéos multimédia d’artistes marocains et internationaux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *