Une revue de création pour tous

«Agora » est une revue de création poétique. On ne saura jamais rappeler le rôle vivifiant des revues dans le domaine littéraire. La revue est par nature avant-gardiste, audacieuse et ouverte. Plusieurs écrivains célèbres ont commencé par faire paraître leurs textes dans des périodiques. La revue «Agora » présente toutes ces caractéristiques en leur ajoutant l’amitié. Elle est éditée par l’association APLM (Amitiés poétiques et littéraires du Maroc). Et l’amitié semble justement avoir fondé la rencontre de 32 auteurs qui ont collaboré au dernier numéro de cette revue.
Parmi les collaborateurs à ce numéro, on dénombre des écrivains connus Jean-Pierre Koffel, Hoceïn Faraj, Moha Souag, Sabine Wollbrecht, Ali Skali et d’autres moins connus. Un bon nombre d’universitaires marocains y écrivent aussi, et le moindre des plaisirs que réserve «Agora» consiste à voir comment ces messieurs sérieux s’abandonnent à des envolées lyriques en faisant des vers. Cette revue se caractérise aussi par des illustrations qui accroissent le plaisir de la consulter.
D’autre part, « Agora » n’est pas ce qu’on appelle un lieu de recherche formelle. Aucune révolution littéraire ne s’y prépare. Il est également difficile d’y dégager une ligne éditoriale qui limiterait les collaborations. Elle se veut plutôt comme un lieu ouvert à tous les amoureux de l’écriture. Cette générosité qui l’honore comporte un revers de la médaille, puisque les textes sont d’une qualité inégale. Cela étant, on ne peut que se féliciter de l’existence d’une revue de création littéraire. Elle comble assurément un vide en matière d’espaces ouverts à la création littéraire. Dame, ce n’est pas pour rien qu’elle est une agora !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *