Union des réalisateurs et auteurs marocains : un nouvel organisme pour un meilleur encadrement des professions du cinéma

Union des réalisateurs et auteurs marocains : un nouvel organisme pour un meilleur encadrement des professions du cinéma

L’Union des réalisateurs et auteurs marocains (URAM) se fixe comme mission de contribuer à la pour réglementation des professions du cinéma, a-t-on assuré au cours d’une rencontre tenue en marge de la 6ème édition du Festival International du Film des Femmes.
Lors de cette réunion dédiée à la présentation des activités et du programme de la nouvelle entité, l’acteur Naoufal Berraoui, président de l’URAM, a indiqué que les réalisateurs et les auteurs marocains ont convenu de prendre une certaine autonomie vis-à-vis des producteurs pour un rendement plus efficace, soulignant que cette instance, que vient de voir le jour, est ouverte à toutes les générations du cinéma marocain.
Le réalisateur Saad Chraibi, secrétaire général de l’Union, a fait savoir que l’idée de création de cette instance découle de la nécessité de valoriser le travail des réalisateurs et des auteurs, tout en accordant une attention particulière au volet qualitatif et artistique des œuvres cinématographiques.
L’URAM est une organisation professionnelle qui a pour objet de rassembler les auteurs, les réalisateurs, les scénaristes et les compositeurs de musique de films, peut-on lire dans une note de présentation sur le site de l’Union www.uram.ma.
Elle ambitionne également de représenter la profession auprès de tout autre personne morale ou physique, directement ou indirectement intéressée par le développement de la cinématographie marocaine aussi bien au Maroc qu’à l’étranger, dans ses rapports avec l’Etat , les collectivités publiques et entreprises privées, les associations et les syndicats, ajoute-t-on.
L’URAM oeuvrera aussi à la défense du statut du réalisateur, à la protection des droits d’auteur, à la participation à l’élaboration des lois, à la lutte contre le piratage et la fermeture des salles de cinéma .
Elle s’engage à défendre les libertés et les intérêts professionnels, moraux, matériels, artistiques et économiques des créateurs, le respect de leur image, de leurs droits et de leur travail et participer à l’évolution du secteur cinématographique et audiovisuel et de ses structures.
A travers son site web, l’Union entend donner, plus de visibilité aux oeuvres et à la profession et faire progresser le dialogue entre les différents interlocuteurs notamment le CCM, les différents chambres et syndicats, les télévisions, les ministères…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *