Vague de symphonies sur la ville ocre

La Fondation des Festivals de Marrakech organise pour la deuxième année consécutive, la 43ème édition du Festival national des arts populaires de Marrakech, prévue du 14 au 19 juillet 2008, avec la même ambition d’innover dans l’art et la manière de promouvoir notre patrimoine oral ancestral, indiquent les organisateurs. Selon ces derniers, la nouveauté cette année est que l’événement s’étalera sur 6 jours au lieu de 5 et  se produira sur six scènes de quartiers au lieu de 5 scènes en 2007 : Massira, M’hamid, Sidi Youssef Ben Ali et les 2 nouvelles scènes de Daoudiate et Bab Lakhmis en plus de la place Harti, pour toucher plus de populations de la ville ocre. Le programme de ce festival débute par une parade aux sons des instruments et aux chants et danses des troupes participantes au festival qui aura lieu la soirée du 14 juillet sur le parcours du boulevard Mohammed V. L’ouverture officielle du festival se fera le 15 juillet par le grand show «son et lumières» du Palai Badii retraçant les symphonies du patrimoine d’hier et d’aujourd’hui. La clôture se déroulera le samedi 19 juillet dans l’enceinte du célèbre monument historique dont la capacité d’accueil sera portée à 2.000 spectateurs chaque soir au lieu de 1000 personnes l’année dernière. Par ailleurs, la programmation 2008 maintient les concours organisés au Théâtre Royal privilégiant cette fois-ci les troupes ghiata et gnaoua de Marrakech, en plus des Hennayates qui ont salué l’expérience 2007 et seront plus nombreuses à participer cette année. La grande scène «Bab Ighli» ( 60 000 spectateurs) est reconduite avec une formule innovante : des duos entre de grands artistes marocains populaires modernes de renom tels que, Najat Aatabou, Hajib, Daoudia, Jil  Jilala, Nass El Ghiwane et des artistes et groupes nouvelle génération comme Said Mosker, Hakmin, Nabyla Maan, Fnair, Darga et Brada. Toutefois, pour la sélection des troupes qui se produiront à Marrakech en 2008, la Fondation a entrepris une nouvelle démarche. Il s’agit de l’organisation d’une tournée à travers les différentes régions culturelles du Royaume et la production des différentes troupes devant un comité régional de sélection composé du directeur artistique de la Fondation et metteur en scène du Fnap, du délégué de la culture, du représentant de l’autorité locale, du représentant du syndicat des artistes). Selon les organisateurs, «cette initiative voulue vise d’une part à sélectionner les meilleures troupes représentatives de chaque région et d’autre part à inventorier le maximum de groupes existants et à travers eux, mettre en avant la richesse et la diversité culturelle et patrimoniale de chaque région et donc du Maroc».
Pour rappel, la Fondation des Festivals de Marrakech qui a pour objectifs de densifier et diversifier l’animation artistique et culturelle dans la ville de Marrakech et sa région a établi un programme d’action pour 2008. Ce plan qui a eu l’approbation du conseil d’administration a démarré en janvier 2007 par l’organisation de la première édition des «Nuits de Achoura», un événement pour célébrer, faire renaître et perpétuer l’art de Dekka et la fête de Achoura, des traditions à la fois mystiques, historiques et d’une grande portée culturelle et faire en sorte que la  ville ocre retrouve une des composantes de son âme et de son identité collective. Il se poursuit avec les préparatifs pour l’organisation de la 43ème édition du FNAP en juillet prochain. La Fondation clôturera la saison 2008 par l’organisation d’un festival de musique contemporaine (fin 2008 début 2009).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *