Vaira Vike-Freiberga revient à « El Khansaâ »

Vaira Vike-Freiberga revient à « El Khansaâ »

Dans la perspective de la visite, prochainement au Maroc, de la présidente de la république de Lettonie, Vaira Vike-Freiberga, au Maroc, les préparatifs vont bon train au lycée casablancais "El Khansaâ". Une commission d’inspection, composée de plus d’une vingtaine de personnes, a effectué, mercredi 2 mai, une visite à cet établissement, connu naguère sous la dénomination de "collège de jeunes filles Mers-Sultan".
C’est au sein de cet établissement que la présidente lettonne a effectué ses études secondaires au cours de la période allant de 1950 à 1954. Rien n’est laissé au hasard pour réussir la visite de la présidente lettonne à ce lycée. Outre les salles de cours, la commission a minutieusement inspecté les salles y compris celle réservée à la gymanstique. Fermée depuis de longues années, la porte de cette salle était difficile à ouvrir. Une attention particulière est portée sur la salle numéro 122. Normal,  c’est là que l’élève Vaira suivait ses cours.
Alors que les membres de la commission poursuivaient leur tournée à travers les différents coins du lycée, un véritable remue-ménage régnait. D’ordinaire calme, l’établissement scolaire s’est transformé pour l’occasion en une véritable fourmilière. Hommes et femmes retroussent leurs manches : nettoyage des salles et de la cour de récréation, les vieilles tables cassées finissent à la poubelle…
Le personnel administratif et enseignant, mobilisé pour réussir cet événement exceptionnel, ne ménage aucun effort. Au niveau de l’administration, les recherches dans les archives sont déjà entamées pour retrouver tous les dossiers de Mme la présidente, alors étudiante, notamment ses bulletins de notes et ses photos d’adolescente. On se serait également mis à la recherche de ses anciens camarades de classe. La visite de la présidente lettonne au Maroc revêt une importance particulière. Vaira Vike-Freiberga est l’une des sept femmes chefs d’Etat de la planète. Né le 1er décembre 1937 à Riga, en Lettonie, elle a passé six ans au Maroc.
C’était à la fin des années 1940 qu’elle est venue, en compagnie de sa famille, fuyant l’occupation soviétique, pour s’installer au Maroc. En 1949, elle s’est inscrite dans une école primaire française, Barrage de Daourat. Elle a poursuivi ses études au collège de jeunes filles Mers-Sultan.
En 1954, celle qui allait devenir présidente de la Lettonie part au Canada pour des études supérieures. Professeur de psychologie à l’Université de Montréal (1965 à 1998), elle est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles portant sur ses recherches scientifiques. Ses efforts et son engagement dans le domaine des sciences humaines et sociales seront récompensés par de nombreux prix et distinctions. En juin 1998, elle reçoit le titre de professeur émérite de l’Université de Montréal et retourne dans son pays natal, la Lettonie, où, le 19 octobre de la même année, elle est nommée par le Premier ministre directrice de l’Institut letton. Son courage, conjugué à une volonté de fer, la propulse dans la cour des grands. Et à elle la gloire et la magistrature suprême, pas moins ! Le 17 juin 1999, Vaira Vike-Freiberga devient présidente de la République de Lettonie.
En 2003, elle est réélue pour un deuxième mandat de quatre ans avec 88 voix sur 96. Bientôt, elle reviendra puiser au lycée "El Khansaâ", au nom de la célèbre poétesse arabe, de quoi raviver des souvenirs assurément fantastiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *