Venise émerge des brumes pour célébrer son carnaval

La haute société se retrouvera la semaine prochaine avec le début des bals costumés et des soirées privées. Jadis complètement réservés aux cercles de la noblesse, ces bals sont désormais ouverts à une nouvelle clientèle, moyennant un droit d’entrée élevé. « La plupart de ces clients sont Français et ils sont prêts à payer entre 150 à 350 euros par jour pour louer un costume », explique Dario, installé à la réception du prestigieux hôtel Danieli dont les costumes sont parmi les plus recherchés.
Ces tarifs, et le battage publicitaire qui les entoure, font des bals de carnaval la chasse gardée des étrangers, Japonais, Américains, Allemands et Français. « A dire vrai, les Vénitiens préférent avant tout la tranquilité », affirme Dario. Des agences de voyages spécialisées ont fleuri ces dernières années, proposant des excursions sur mesures avec costumes, accessoires comme les perruques, et les billets d’entrée pour un bal.
Les prix peuvent aller d’un « chocolat chaud » en costume à 45 euros, au Caffe Laverna, fréquenté par Wagner, à une soirée « Venise romantique » au Danieli à 390 euros.
Le bal masqué le plus sélect aura lieu au palais gothique Pisani-Moretta, sur le grand canal. Et les participants pourront s’initier au quadrille et autres pas « de rigueur » grâce aux conseils d’un maître de danse. L’édition 2004 promet d’être variée puisque le thème choisi « Orient Express » célèbre l’ouverture de Venise sur l’Orient et la route de la soie grâce à son plus célèbre fils, Marco Polo, l’explorateur né dans la cité il y a 750 ans.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *