mai 21, 2018

 

Vernissage à Casablanca de l’exposition « pratique de la lumière et objet du mouvement »

Le public casablancais a pu découvrir, jeudi soir, l’exposition « pratique de la lumière et objet du mouvement » du designer Jonathan Amar, qui incarne 35 ans de passion pour les objets d’art et la décoration d’intérieur.

Cette exposition, résultat de deux années de recherche et de développement, est composée de lampes articulées et de guéridons de fabrication artisanale.

Produites de manière artisanale au Maroc avec des matériaux d’origine française et italienne, ces pièces honorent le rapport intrinsèque entre l’homme et le travail des matières brutes. Chaque réalisation est dotée d’une structure aux épaisseurs généreuses apportant chaleur et solidité.

Né à Rabat en 1955, d’un métissage heureux entre le Maroc et la France, son parcours éclectique, issue des deux rives de la Méditerrané et de l’enseignement acquis au cours de ses différents voyages à travers le monde, en font sans nul doute l’un des designer des plus singuliers de sa génération.

Son travail met en valeur le savoir-faire ancestral des artisans marocains rompus aux techniques traditionnelles, avec lesquels il collabore dans différents univers. Gravure, sculpture des reliefs et des matières, il est alors l’un des rares designers à dessiner, concevoir produire et éditer ses pièces ou ses lignes d’objets/mobiliers.

Durant toutes ces années, il devient aussi l’un des fervents défenseurs de l’art, de la culture et de l’artisanat marocains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *