Vibrant hommage à feu Abed El Jabri

Vibrant hommage à feu Abed El Jabri

Le défunt penseur fut une figure de proue de la pensée, du savoir, de l’Ijtihad et de l’innovation qui conduisait nos pas au moment où la pensée arabe se frayait un chemin au milieu des ténèbres, dira de feu Abed El Jabri, le directeur du Centre d’études de l’unité arabe, Kheir Eddine Hasib, organisateur d’une conférence de trois jours tenue à Beyrouth sous le thème «Connaissances et idéologies dans la pensée arabe contemporaine». «Nous saisissons l’ampleur du vide que laissera la disparition du cher défunt sur la scène de la pensée dans le monde arabe et ailleurs», a souligné M. Hasib, ajoutant que feu Abed EL Jabri forçait l’admiration par ses qualités de grand penseur, mais aussi d’homme généreux et modeste. «Notre grande compassion est que feu El Jabri nous lègue une école et un héritage d’une grande valeur intellectuelle qui demeureront à jamais une source intarissable du savoir pour les générations actuelles et futures comme l’avaient fait avant lui d’autres penseurs de sa trempe tels que Ibn Rochd et Ibn Khaldoune», a poursuivi M. Hasib. En signe de reconnaissance de toutes ces qualités, le Centre d’études de l’unité arabe organisera, à une date qui sera annoncée ultérieurement, un hommage au défunt penseur, a annoncé M. Hassib. Cinq penseurs marocains prennent part à cette conférence qui se propose de mieux cerner la problématique du lien entre connaissances et idéologie dans la pensée arabe contemporaine. Il s’agit des penseurs et universitaires Saïd Bensaïd Alaoui, Kamal Abdellatif, Ali Oumlil, (par ailleurs ambassadeur du Maroc au Liban), Abdelilah Belkziz et Mohamed Cheikh.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *