Voyage dans l’univers du bois

Voyage dans l’univers du bois

La «culture bois» est à l’honneur à l’église Sacré-cœur de Casablanca. Cet espace abrite jusqu’au 30 novembre l’exposition «La passion du bois, du cœur à l’ouvrage», une exposition dont la conception a mobilisé pendant cinq ans plus de 200 jeunes menuisiers et ébénistes en formation sur le Tour de France, encadrés par près de 300 professionnels.
Ainsi l’univers du bois constitue le fil conducteur de cette exposition d’envergure, passant en revue la transformation du matériau en ouvrage fini, la culture du métier et l’évolution des styles et des techniques. «Tout est prévu pour que chacun, quel qu’il soit, puisse développer ses connaissances au savoir-faire des menuisiers et ébénistes, tout en se divertissant à travers une exposition vraiment ludique», indiquent les organisateurs dans leur note de présentation. L’exposition est initiée par «Les compagnons du devoir du Tour de France», un mouvement corporatiste créé au XIIème siècle et dont le but consiste à assurer aux jeunes une formation aux métiers traditionnels basée sur l’apprentissage et le voyage. «Parce que l’avenir ne peut se concevoir sans le bois, «du Cœur à l’ouvrage» est une exposition qui s’inscrit dans la longue histoire du bois et ces hommes», indiquent ses derniers.
Ainsi les promoteurs de cette manifestation  entendent sensibiliser les visiteurs à la préservation de la forêt et inviter les professionnels de la filière bois à une réflexion sur le devenir du métier.
L’exposition vise aussi à instruire les visiteurs sur les aspects du travail du bois grâce à une mise en scène divertissante reposant sur des maquettes d’une grande précision et d’autres supports visuels rappelant les résultats des recherches historiques et techniques afférentes au secteur de la menuiserie et de l’ébénisterie.
Inaugurée en 2004 à l’Hôtel de ville de Paris, «La passion du bois, du cœur à l’ouvrage» s’est déplacée par la suite dans plusieurs villes françaises (Marseille, Nice, Bordeaux etc.) avant d’arriver à Casablanca. L’esposition sera ensuite présentée à Paris au mois de janvier 2009 à l’occasion de la réouverture au public du Palais de la découverte.
Le parcours de l’exposition s’articule autour de trois espaces thématiques.
L’espace «l’étape de rupture» propose au public de découvrir les premières étapes de transformation du bois : l’exploitation des forêts, la connaissance des essences de bois, les matériaux dérivés, les différents modes de débit, le séchage et le stockage. Sur le  pôle, «Savoir-faire et modernité», les visiteurs pourront découvrir le travail qui conduit de l’épure à l’ouvrage, le débit du menuisier, les moulures et les proportions, les techniques d’assemblage, les usinages, les collages et les montages. Le volet «Mémoire et histoire» de l’exposition présente des compositions synoptiques qui permettent d’appréhender l’évolution des styles et des techniques, du Moyen-Âge à nos jours.
Par ailleurs, cette exposition sera aussi «l’occasion pour dix jeunes Marocains de bénéficier d’une formation de plus d’un mois auprès des Compagnons du devoir», indiquent les organisateurs dans un communiqué, précisant qu’«à la fin de cette formation sur place, certains d’entre eux seront sélectionnés et il leur sera proposé de devenir Compagnons du devoir en France».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *