Vu à la télé vendredi

ALM : Que pouvez-vous nous dire de votre expérience au Pakistan ?
Anas Bensalah : En fait c’était la 1ère fois qu’une chaîne de télévision marocaine a eu le courage de dépêcher une équipe au Pakistan. C’était une expérience très enrichissante. On est arrivé vendredi soir et l’attaque a commencé dimanche en Afghanistan. La seule chaîne autorisée là-bas était Al-Jazira. Mais nous, nous sommes restés à Islamabad et à Peshawar. Il n’y avait pas de risque là où on était.
Et sur le reportage de vendredi ?
C’est un reportage sur le Proche-Orient qui dure 52 minutes. C’est le fruit d’une tournée de 2 semaines : Jordanie, Syrie, Palestine, Territoires autonomes, et Israël. On a rencontré les gens du Hamas, du Front Populaire, du Front Démocratique et quelques dirigeants de l’OLP et Shimon Peres. L’idée, c’était de savoir un peu comment après l’échec des négociations la création d’un Etat palestinien peut-elle être possible. Et si jamais le processus était lancé sur quelles bases le serait-il ? Est ce que ça serait un remake de Oslo ou alors y aura-t-il de nouvelles bases, tout en sachant qu’il n’y a pas que les Etats-Unis qui peuvent jouer le rôle d’intermédiaire, il y a aussi l’Union Européenne et la Russie.
Quand est-ce que l’équipe s’est rendue au Proche-Orient ?
Notre arrivée a coïncidé avec le 13ème anniversaire de la déclaration de l’indépendance de la Palestine faite par le Conseil National Palestinien en exil en Algérie en 1988. Nous sommes partis début novembre et revenus autour du 18 du même mois.
La vie quotidienne sur place ?
Les conditions de vie sont très difficiles. Il y a des retombées économiques et sociales très prononcées. Sur le plan politique, la scène est très morcelée. Il y a beaucoup de courants. Les négociations telles qu’elles sont actuellement ne peuvent aboutir à la paix. L’idée principale est d’oeuvrer de manière à arrêter le monopole américain par rapport au processus de paix.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *