World Dance Congress Marrakech : Une centaine d’artistes nationaux et internationaux attendue en cette 6ème édition

World Dance Congress Marrakech : Une centaine d’artistes nationaux et internationaux attendue en cette 6ème édition

Le 6ème World Dance Congress Marrakech, qui se tient du 4 au 10 septembre au Palmeraie Resorts, continue à contribuer à la promotion des chorégraphes. «Nous faisons toujours venir de nouveaux artistes des quatre coins du monde, pour leur faire découvrir le Maroc et les faire découvrir aux Marocains», précise Youssef Alexandre, directeur de communication de l’événement. En détail, ce sont, selon ses dires, une centaine d’artistes nationaux et internationaux qui prennent part à cet événement. Outre les artistes marocains, d’autres proviennent des Etats-Unis, de Cuba, de France, d’Allemagne, du Japon, d’Italie, d’Espagne, des Pays-Bas, du Portugal et du Royaume-Uni entre autres pour animer des live shows, dance parties et pool parties. Selon les initiateurs, il s’agit, entre autres, d’Eddie Torres, alias «Mambo King», du « prince de la salsa», Johnny Vasquez, de Francisco Vasquez, d’Adolfo Indacochea, figure incontournable de la scène artistique New-yorkaise, du Cubain Seo Fernandez, grand chanteur et chorégraphe, de Daniel & Désiree, d’African Jet, de Hamidine Thiam et de Kwenda Lima.

En plus des festivités, les chorégraphes internationaux participants animeront, selon les initiateurs, des ateliers de danse. A leur tour, des Djs de renommée internationale mixeront les meilleurs sons pour des soirées «endiablées».
Pour commencer, une pré-party avec Djs internationaux ouvre le bal ce mercredi soir. Dès le lendemain, le festival sera agrémenté, en après-midis de pool party avec Djs et animateurs internationaux. En soirée du jeudi 5 septembre, une opening party sera organisée avec la participation de DJs internationaux. Le 6 septembre, des shows inédits réalisés par de grands artistes seront révélés en danses américaines, Cuban, Bachata et Kizomba entre autres, après une bonne pool party. Des performances qui rythmeront également la soirée du samedi qui sera de plus marquée par des workshops de danses en matinée et de pool party avec invités spéciaux. Des ateliers se tiendront même en matinée du dimanche avant une pool party encore avec invités spéciaux et une closing Party au «Nikki Beach» avec DJs internationaux. Et ce n’est pas tout. Une grande soirée dansante secrète «1001 Nuits entre Yves Saint Laurent & Hermès» se tiendra le 9 septembre avec Djs internationaux.

Au-delà de ces shows, le festival a une vocation. «La seule ambition que nous avons est de faire connaître notre pays d’origine au monde entier. L’économie d’un festival contribue au développement du pays. Un festival est une véritable dynamique en matière d’emplois, pour le tourisme et la culture», précise le directeur. Le responsable, qui dit ne pas connaître le budget exact du festival, livre également son regard sur l’art de chorégraphie au Maroc. «Beaucoup de sponsors et mécènes, notamment les artistes à l’image de Lahcen Zinoun, danseur étoile marocain du Royal Ballet De Wallonie,
soutiennent l’art de la danse dans toutes ses formes pour sauvegarder le patrimoine culturel du Maroc. De même, les festivals et leurs organisateurs ne sont pas en reste à ce propos», conclut M. Alexandre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *