Yasmine Gerlach : Leila et moi avons beaucoup de similitudes

Yasmine Gerlach : Leila et moi avons beaucoup  de similitudes

ALM : Qu’est-ce qui vous a encouragée à jouer le rôle de Leila dans «Yemma», dans le dernier film de Rachid El Ouali ?
Yasmine Gerlach : Le personnage de Leila a beaucoup de similitudes avec le mien. Je suis, comme elle, issue d’un mélange de deux cultures. Car je suis née en Allemagne d’un père allemand et d’une mère marocaine.  

«Leila» est-il votre premier rôle au cinéma ?
Je n’ai jamais pensé travailler dans le cinéma, ma participation au film «Yemma» est venue par hasard. J’effectuais en 2008 un stage au Maroc, et ce dans le cadre du Festival international du film de Marrakech. Lorsque j’ai rencontré à l’époque Rachid El Ouali, il m’a parlé de son projet de long-métrage «Yemma» et a promis de m’accorder un rôle pour jouer dans ce film. J’ai été contactée deux ans après pour en passer le casting. J’ai été de ce fait choisie pour interpréter le beau rôle de Leila. Ce qui m’a permis de vivre une belle expérience et de découvrir l’univers magique du cinéma.

Avez-vous une idée sur le cinéma marocain ?
Je n’ai pas eu la chance pendant mon enfance de voir des films marocains. Je commence peu à peu à découvrir le cinéma marocain. J’étais très contente d’avoir vu des films marocains lors du dernier festival du film de Rotterdam. J’en étais très fascinée.
Est-ce que cela vous encourage à faire carrière dans le cinéma marocain ?
J’ai beaucoup aimé travailler en équipe pendant le tournage du film et sous la direction de Rachid El Ouali. Je serais heureuse de vivre une nouvelle expérience cinématographique, mais dans la même ambiance d’entente de l’équipe de «Yemma».

N’envisagez-vous pas de vous installer au Maroc pour bien avancer dans votre carrière d’artiste débutante ?
J’avais l’habitude de passer mes vacances scolaires au Maroc. Quand j’ai terminé mes études en anglais, j’ai décidé d’y prolonger mes séjours beaucoup plus qu’avant. J’aimais regarder les reportages sur le Festival international du film de Marrakech. Et je me sentais vivre un rêve en y participant quelques années après comme stagiaire.

Comment comptez-vous développer votre passion pour le cinéma ?
Je viens juste de terminer mon rôle dans le film «Yemma». Je dois attendre d’autres propositions pour enrichir mon expérience dans l’univers du cinéma. D’ailleurs je ne suis pas pressée quand il s’agit des choses sérieuses concernant mon avenir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *