Yasmine Khayat entre télé et orientation

Yasmine Khayat entre télé et orientation

Elle a toujours rêvé de faire de la télévision. En mal d’orientation, elle choisit des études autres que celles qui auraient pu la prédestiner à mener à bien cette ambition. Une ambition avec laquelle elle finit par renouer. Elle, c’est Yasmine Khayat, la toute fraîche animatrice de l’émission «Afaq Attalib». «Cela fait deux ans que l’idée de l’émission germait dans ma tête. Ma motivation n’était autre que ma propre carrière. Alors que j’ai toujours nourri une grande passion pour la télé, je me suis retrouvée à faire des études en chirurgie dentaire pour finir, des années plus tard, animatrice télé.
Le problème vient justement du manque d’orientation dont souffrent les jeunes étudiants marocains. Je fais partie de cette catégorie et j’ai décidé de faire quelque chose afin de lui venir en aide », déclare celle qui s’est donnée comme mission de combler un vide réel en matière de programmes télévisuels marocains. Ceci, par le biais d’un concept d’émission des plus simples, mais qu’il fallait trouver.
En seulement quelques minutes, entre 6 et 8 mn, Afaq Attalib fait le tour d’un métier donné. Alliant aspect ludique et pratique, ce magazine passe en revue aussi bien la formation nécessaire au métier en question, l’école publique qui en a la charge et les différentes perspectives de carrière auxquelles il mène. Un travail de terrain avec des tournages in situ, des reportages au sein de ces écoles, des interviews avec leurs responsables, certains de leurs étudiants ainsi qu’avec des chefs d’entreprises dont le secteur d’activité fait appel à ces profils. Mêmes les formalités d’accès, l’âge requis, les dates des concours, les documents à fournir et la nature du diplôme secondaire nécessaire y sont présentés. «Notre objectif est de décrire un tant soit peu l’ambiance estudiantine qui règne au sein d’une école déterminée et l’environnement professionnel auquel elle qualifie. En plus des diplômes, un métier donné fait également appel à des qualifications et des capacités personnelles du candidat. Et c’est ce que nous essayons également de présenter ».
Voilà qui n’est pas sans aider les jeunes à faire les bons choix quant à la suite qu’ils veulent donner à leurs études, et, par conséquent, à leurs carrières. « Les deux chaînes proposent certes des émissions destinées aux jeunes, mais elles relèvent du divertissement. La presse accompagne certes certains événements, les salons consacrés aux étudiants notamment, mais un jeune de Ouarzazate ne peut pas accéder à ces informations, soit parce que la presse n’y est pas présente, soit à cause du coût élevé de la presse spécialisée », remarque Yasmine Khayat.
Si Afaq Attalib de Yasmine date de seulement quelque mois, la première émission ayant été diffusée le 9 avril dernier, elle n’en a pas nécessité un travail de préparation de longue haleine et ce, depuis le mois de mai 2003. L’apprentissage de Yasmine des lois de la télé s’est fait sur le tard, mais il remonte à bien avant le lancement Afaq Attalib. Ayant tenu son premier rôle à la télé à l’âge de trois ans dans le cadre d’une série télévisuelle arabe du nom d’Al Manar, Yasmine passe de casting en casting jusqu’au jour où elle est contactée pour participer au magazine féminin Sayidati, à 2M. C’était, il y a trois ans. Entre-temps, Yasmine Khayat, 30 ans, a obtenu un diplôme en chirurgie dentaire qu’elle a décroché, et non sans conviction, au Maroc, à la faculté de médecine dentaire de Casablanca. Le concept de Afaq Attalib s’arrête sur les écoles d’enseignement supérieur public. « La durée de l’émission ne permet pas de passer en revue toutes les écoles privées, souvent nombreuses à dispenser des formations similaires. Et l’on ne peut se contenter d’en passer seulement une, chose qui s’assimilerait à de la publicité. Tel n’est pas notre but », affirme-t-elle.
Des contraintes, mais une passion pour son travail. Et comme elle tient à le préciser, pour le moment, c’est que du bonheur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *