Yassine Guedira : Lorsque l écrivain emboîte le pas à son père

Yassine Guedira : Lorsque l écrivain emboîte le pas à son père

La surprise. C’est l’effet que Yassine Guedira a eu lorsqu’il a été récemment nommé lauréat du Prix 2M en poésie. En fait, il n’avait même pas l’intention de participer à la compétition, mais la volonté de sa chère maman en a voulu autrement ! «J’étais en voiture avec ma mère lorsque j’ai appris la nouvelle du lancement du Prix sur la radio. Et depuis, elle n’a cessé de m’encourager à participer au concours. Alors j’ai fini par me plier à sa demande», se remémore-t-il. Et c’est grâce au recueil époustouflant «Rêves vendus» que Yassine, âgé de 37 ans, a remporté le Prix 2M. A propos du titre de cet ouvrage, il révèle : «Nos rêves sont un jardin secret. En tant que poète j’en ai aussi, alors je traduis ces songes en poèmes qui sont écrits sous forme de livres. Ceux-ci seront vendus à mon regret». 

Cependant, il n’est pas seulement question de rêves dans les écrits de Yassine, mais aussi d’amour simple et de thèmes un peu tabou au Maroc comme l’homosexualité féminine, la pédophilie et la laïcité française. 

Quant à la passion pour l’écriture qu’il doit à son père, elle remonte à sa tendre enfance. «Mon père, savant et homme de lettres, ne cessait de m’inciter à écrire. Alors j’ai essayé de suivre ses pas et j’ai relativement exaucé ses vœux», exprime Yassine fièrement.   

Ce lauréat, installé en Belgique depuis l’âge de 16 ans, est non seulement poète et écrivain, mais aussi traducteur et professeur de langue. Comptant à son actif l’arabe, le français, l’espagnol, l’italien, le néerlandais et l’anglais, il a eu l’occasion d’œuvrer avec le Parlement européen et des entreprises à l’étranger, voire l’honneur d’enseigner une ex-ministre française.  

Malheureusement, le destin a voulu que Yassine Guedira quitte le domaine de la traduction. La cause ? «Une dépression nerveuse», explique-t-il.

Pour le moment, Yassine envisage de se réinstaller au Maroc pour se reconvertir en fermier. Parallèlement, il travaille sur un roman intitulé «En paix». Une œuvre racontant l’itinéraire de deux personnes, un extrémiste reconverti et une femme juive qui vont se rencontrer dans une station où aura lieu un attentat. Un roman qui attisera, certes, l’envie des lecteurs! 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *