Youssou’N Dour en concert à Dakhla

Youssou’N Dour en concert à Dakhla

L’ambiance des veillées à la belle étoile des nomades dans une version plus moderne et urbaine. C’est ce que qu’offre la quatrième édition du Festival de Dakhla qui se tiendra du 26 au 28 février 2010. Les habitants de la région Oued Eddahab-Lagouira accueilliront ainsi sportifs et artistes de renommée mondiale. Parmi ces derniers le grand nom de la musique africaine Youssou’N Dour. Il présentera en avant-première son nouvel album. Autre point d’orgue des festivités musicales, l’hommage que la ville rendra à la star nationale, Abdelhadi Belkhayat, le samedi soir place Hassan II. Aussi sont à l’affiche, des artistes tout aussi talentueux notamment les figures locales de la musique hassanie Selmou et Group Doueh, le groupe espagnol de fusion Ojos de Brujo, le chanteur de musique populaire Daoudi, ou encore le mythique groupe amazighe Oudaden parmi d’autres magiciens de la musique du Sud et de la world music. «Outre l’enrichissement culturel de la région, le Festival de Dakhla a considérablement dynamisé le tissu économique de la région, preuve en est la refonte complète de la baie où se sont installés de prestigieux hôtels. De nombreux investissements en cours consolident cette perspective de développement durable, et ont permis également de renforcer les structures existantes», indique Hamid Chabar, wali de la région Oued Eddahab-Lagouira dans sa présentation du festival. Notons qu’avec sa baie ouverte sur l’Atlantique, Dakhla où est pratiqué en quelques années, l’un des sports les plus réputés du monde de la glisse. Selon les organisateurs du festival, les amateurs et professionnels des sports de vent évolueront sur une péninsule longue de 40 km. Ainsi est prévue une compétition inédite, la plus longue course de vitesse du monde où participeront les dix meilleurs windsurfeurs et les plus grands kitesurfeurs en l’occurrence la légende incontestée du windsurf Björn Dunkerbeck. «Bien plus qu’un simple événement artistique et sportif, il se veut avant tout créateur de solidarité sociale et culturelle. Tout au long du festival, des professionnels proposent divers ateliers sportifs, artis- tiques et environnementaux à un jeune public volontaire et passionné», a souligné pour sa part, El Mami Boussif, président du Festival Mer et désert de Dakhla et président de la région Oued Eddahab Lagouira. Et d’ajouter : «en trois éditions, il a contribué à vivifier le tissu socioculturel par une action de proximité envers la population locale tout en assurant une promotion et une visibilité internationale à la baie de Dakhla. A l’instar des éditions précédentes, cette quatrième édition verra renouveller l’expérience «Femmes d’ici et d’ailleurs», espace de partage et d’échange entre les femmes de la région, les championnes de glisse et les représentantes de la presse.
Selon les organisateurs, la rencontre «Femmes d’ici et d’ailleurs» amorce un virage social, avec en ligne de mire l’amélioration de la condition féminine au Maroc. La collaboration avec l’Association féminine de développement durable, l’association Al Ouaha pour la protection de la mère et de l’enfant, et l’association Al Dtihad Al Amr Annissaoui, permettra de mettre en place de nombreuses actions dans cet objectif.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *