Zineb Obeid : Tant qu’on n’est pas sur le plateau de tournage rien n’est dans la poche

Zineb Obeid : Tant qu’on n’est pas sur le plateau de tournage rien n’est dans la poche

La jeune actrice Zineb Obeid joue le rôle majeur dans le nouveau film «Derrière les portes fermées» de Mohamed Ahed Bensouda, projeté actuellement dans les salles obscures.  Elle dévoile à ALM ses impressions en campant le  personnage de Samira qui a subi le harcèlement sexuel dans son travail.

ALM : Vous avez incarné le personnage de Samira dans le film «Derrière les portes fermées», parlez-nous de ce rôle et comment s’est fait ce choix…

Zineb Obeid : Dans ce film, j’incarne le rôle de «Samira», une jeune femme mariée qui menait une vie paisible jusqu’au moment où elle a commencé à subir un harcèlement sexuel dans son travail. À travers ce personnage, j’ai essayé de démontrer la souffrance de toutes les femmes qui subissent ce genre de harcèlement et de démontrer comment cela chamboule leur vie.

En ce qui concerne le choix de ce rôle, j’ai été contactée par un directeur de casting qui m’avait annoncé que le réalisateur Mohamed Ahed Bensouda voulait me voir pour parler d’un rôle et que je devrais me soumettre au casting. Effectivement, je me suis rendue au rendez-vous et j’ai rencontré pour la première fois le réalisateur.

Nous avons discuté le rôle, j’ai passé mon casting et par la suite il m’a rappelée pour me dire que j’ai été retenue pour incarner le personnage de Samira.

C’est la première fois que vous campez un rôle principal, quelle est votre impression ? Avez-vous rencontré des difficultés ?

Je ne trouve pas de différence entre un rôle principal et les autres rôles. Je travaille toujours de la même façon avec la même application. P

our interpréter le personnage de Samira, j’ai dû travailler sur tous les plans. J’ai fait quelques répétitions qui concernaient les scènes les plus importantes du film avec les autres acteurs.

J’ai travaillé avec Mohamed Ahed Bensouda, la costumière et le maquilleur pour le choix des tenues et du maquillage adéquat aux différents caractères du personnage.

Comment s’est déroulé le tournage de ce film?

Tout s’est bien passé. Le tournage du film s’est déroulé entre Casablanca, Rabat et Marrakech. Le réalisateur avait organisé une rencontre entre quelques acteurs pour nous permettre de mieux nous connaître. Nous en avons profité pour faire quelques répétitions qui nous ont facilité le tournage.

Vous avez joué dans le film français «Né quelque part» de Mohamed Hamid, aux côtés d’acteurs étrangers, notamment Jamel Debbouze…

Dans «Né quelque part» j’ai joué également le rôle de «Samira». Mais cette fois-ci c’est le personnage d’une jeune fille algérienne faisant ses études et s’est malheureusement retrouvée bloquée dans son petit village, s’occupant de son grand-père (le défunt Mohammed Majd).

C’est l’un des meilleurs tournages sur lesquels j’ai travaillé. Quant à Jamel Debbouze, c’est un acteur modeste et qui était sur le plateau de tournage comme tous les autres acteurs pour jouer son personnage.

Quel personnage rêvez-vous d’incarner?
 
N’importe quel rôle qui me permettra de démontrer mes capacités d’actrice. A titre d’exemple, un film tiré de faits réels, un film humanitaire ou n’importe quel film qui passe un message.

Des projets à venir?

Honnêtement rien de concret à part mes émissions sur Medi1 TV. J’ai eu quelques propositions mais dans notre domaine tant qu’on n’est pas sur le plateau de tournage rien n’est dans la poche. Parfois même en signant un contrat il peut y avoir des surprises et ça m’est déjà arrivé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *