1.876 voix sur 1.937 ont été favorables : La CGEM révise ses statuts

1.876 voix sur 1.937 ont été favorables : La CGEM révise ses statuts

Près de 1.876 voix sur 1.937 ont voté favorablement pour le nouveau statut de la Confédération générale des entreprises du Maroc. Ce vote, qui s’est tenu mardi 3 avril 2012 en marge d’une assemblée extraordinaire de la confédération, vient marquer une nouvelle étape dans la vie patronale, des prérogatives élargies en phase avec l’évolution du pays, renforçant ainsi l’efficience des structures internes de la CGEM. Le conclave des patrons fut une occasion pour mettre le point sur les principes fondamentaux au dynamisme des instances de la CGEM. «Nous ambitionnons avant tout d’être conformes aux dispositions de la nouvelle Constitution, notamment en termes de représentativité des associations professionnelles au sein de la Chambre des conseillers et la promotion des structures régionales et sectorielles de la CGEM», souligne dans ce sens Mohamed Horani, président de la CGEM, en marge de cette réunion. Le patron des patrons souligne par la même occasion que sa confédération est pionnière en la matière, notamment avec la ratification en mars dernier du mémorandum d’entente avec le gouvernement ainsi que des conventions avec cinq centrales syndicales afin d’instituer la médiation des conflits du travail. En parallèle, la CGEM défend la sauvegarde de son unité et prône une meilleure gouvernance interne via l’optimisation des procédures et de l’organisation de la confédération. Par ailleurs, la confédération a réaffirmé sa vocation économique et souligne la neutralité comme clause primaire de toute adhésion. «Nous interdisons au sein de notre organisme toute prise de position en faveur d’un parti politique ou encore tout acte ou action à caractère religieux partisan ou discriminatoire», a souligné Mohamed Horani. De même, le respect de la parité genre s’érige en principe incontournable dans la désignation des membres cooptés au sein du conseil d’administration et du conseil national de l’entreprise. Dans le souci d’une grande représentativité, la CGEM instaure une nouvelle catégorie de membres. «La confédération adopte la présidence en tandem pour ses régions et ses fédérations et définit des modes opératoires plus transparents pour la désignation des membres du bureau et ceux des conseils d’affaires», déclare M. Horani. De même, de nouvelles catégories d’opérateurs feront leur entrée à la CGEM, à savoir les coopératives et les Chambres professionnelles. Parmi les principaux amendements soulignés : deux sièges seront accordés au conseil d’administration de la CGEM au profit des jeunes entreprises. Ces places seront octroyées sur proposition des associations des jeunes chefs d’entreprises membres de la confédération.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *