10 milliards de dirhams pour lancer le port Nador West Med

10 milliards de dirhams pour lancer le port Nador West Med

L’infrastructure portuaire devrait être livrée en 2021

Les infrastructures portuaires liées au projet sont conçues et étudiées pour être réalisées en plusieurs modules offrant un potentiel de développement sur le moyen et le long termes permettant aux opérateurs et armateurs potentiels de construire des visions et des perspectives et une capacité d’adaptation aux évolutions des trafics et des industries du transport maritime.

Le lancement des travaux de l’aménagement progressif de la plate-forme industrialo-portuaire intégrée sur la côte méditerranéenne de la région de l’Oriental, dénommée «Nador West Med» est imminent. Cet important projet intégré qui a nécessité une enveloppe de 10 milliards de dirhams auxquels s’ajouteront les investissements de la superstructure, des équipements et des travaux et infrastructures hors sites sera construit sur un site stratégiquement positionné en face des principales routes maritimes Est-Ouest des trafics conteneurs et produits pétroliers, qui connaît annuellement le passage de plus de 100.000 navires.

En effet, les travaux de construction des infrastructures du premier module de complexe portuaire ont fait l’objet d’un appel d’offres international. A l’issue de cette procédure, le marché de ce port qui devrait être livré en 2021, a été confié au Groupement STFA-SGTM-Jan de Nul qui a présenté l’offre la plus avantageuse économiquement. Parallèlement à l’infrastructure portuaire, des zones industrielles, logistiques et de services seront aménagées sur la zone franche adjacente au port et sur la zone de développement.

Un port construit aux normes internationales

Ce nouvel édifice économique sera composé d’un nouveau port en eau profonde doté de capacités importantes pour le développement d’un pôle énergétique, le transbordement des conteneurs et le traitement des produits vrac spécialisés.

Cette plate-forme industrielle intégrée est ouverte aux investisseurs de renommée, destinée à abriter les métiers mondiaux du Maroc et sera développée sur une zone franche adossée au port.  Par ailleurs et afin de donner aux opérateurs et investisseurs potentiels de la visibilité sur le long terme leur permettant de planifier leurs développements futurs, mais également afin de disposer au niveau de l’infrastructure portuaire d’une grande flexibilité et d’une capacité d’adaptation aux évolutions des trafics et des marchés, les infrastructures portuaires liées au projet sont conçues et étudiées pour être réalisées en plusieurs modules offrant un potentiel de développement sur le moyen et le long termes permettant aux opérateurs et armateurs potentiels de construire des visions et des perspectives et une capacité d’adaptation aux évolutions des trafics et des industries du transport maritime.

Un catalyseur vital en termes d’investissement

Ce complexe industrialo-portuaire sera un catalyseur pour attirer de nombreuses industries manufacturières et activités logistiques qui s’installeront au niveau de sa zone franche et aura des retombées sociales et économiques majeures pour la région de l’Oriental, notamment en termes de création d’emplois directs, indirects et induits, ainsi que la génération d’investissements publics et privés. Par ailleurs, ce projet permettra d’accélérer et renforcer le développement économique et social de la région de l’Oriental; par la réalisation de grandes infrastructures améliorant la compétitivité de la région, l’attractivité des investissements nationaux et internationaux et la création de richesses et d’emplois. Sans oublier de mentionner son rôle de renforcer l’infrastructure maritime et portuaire du Maroc ; plus précisément dans la région de la Méditerranée occidentale, notamment dans la rive sud et tirer bénéfice de sa position géographique au niveau du détroit de Gibraltar pour drainer une partie de l’activité maritime mondiale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *