10 millions de dollars par projet bientôt mobilisés par le Fonds vert pour le climat

10 millions de dollars par projet bientôt mobilisés par le Fonds vert pour le climat

Financement de projets à faible impact environnemental et social

Le Fonds vert pour le climat se réjouit de la performance et de la bonne gouvernance de l’Agence pour le développement agricole. L’agence est considérée par la plate-forme de financement relevant de l’Organisation des Nations Unies comme étant un modèle d’entité accréditée à suivre. Le Fonds vert pour le climat ne cesse de présenter les projets menés par l’ADA lors des différents meetings qu’il organise. C’est d’ailleurs ce qu’a confié Howard Bamsey, directeur exécutif du Fonds vert pour le climat, lors de son entretien avec El Mahdi Arrifi, directeur général de l’Agence pour le développement agricole. Les deux responsables se sont réunis, lundi 14 mai, à Rabat. Une occasion pour mettre le point sur la coopération fructueuse qui lie les deux entités, notamment en termes de mobilisation des financements. A l’ordre du jour de la rencontre, le processus d’approbation simplifié (PAS) des projets par le Fonds vert pour le climat. Le directeur exécutif du Fonds a évoqué dans ce sens l’opportunité pour le Maroc de mobiliser davantage de fonds pour des projets à faible impact environnemental et social pour un montant ne dépassant pas 10 millions de dollars par projet.

Lors de son entretien avec le directeur exécutif du Fonds vert pour le climat, El Mehdi Arrifi a mis en avant les projets prioritaires soumis actuellement au financement du Fonds. Ce portefeuille projet concerne l’adaptation et l’atténuation des effets du changement. Ces projets portent essentiellement sur la gestion de l’eau, l’irrigation, les énergies renouvelables, la production d’aliments à base d’algues et l’aménagement de l’espace agricole. A cet égard, le directeur exécutif du Fonds vert pour le climat a félicité l’ADA pour son niveau de performance en matière de qualité des projets qui ont été proposés au Fonds. Citons dans ce sens le projet de développement de l’arganiculture dans les zones vulnérables (Dared) qui est en cours de réalisation sous financement du Fonds vert pour le climat à travers un don de 39,3 millions de dollars.  A rappeler que l’Agence pour le développement agricole a été accréditée auprès du Fonds vert pour le climat en 2016, ce qui lui permettra de mobiliser des dons de 50 millions de dollars par projet proposé tout au long de sa période d’accréditation. Outre le don mobilisé auprès du Fonds vert pour le climat pour le financement du projet de promotion de l’arganiculture dans les zones vulnérables, l’Agence pour le développement agricole a pu décrocher un don auprès du Fonds d’un montant de 300.000 dollars et ce pour le renforcement de ses capacités en vue de rehausser le seuil de son accréditation de 50 millions de dollars à 150 millions de dollars par projet.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *