100 milliards de dirhams accordés aux ménages en 2017

100 milliards de dirhams accordés aux ménages en 2017

L’encours s’est amélioré de 5% par rapport à l’année passée

Les finance-ments relatifs aux crédits immobi-liers ont grimpé de 5% pour atteindre à fin 2017  les 8 milliards de dirhams.

Les besoins de financement des ménages sont de plus en plus criants. Les sociétés de financement ont, dans ce sens, placé un montant de 23,5 milliards DH à leur profit en 2017. Un financement en amélioration de 5,6%, soit 1,3 milliard DH de plus par rapport à l’année passée. Ce montant concerne en grande partie les crédits à la consommation, soit 15,5 milliards DH à fin 2017.

Les financements relatifs aux crédits immobiliers ont grimpé pour leur pat de 5% pour atteindre à fin 2017 les 8 milliards DH. C’est ce qui ressort en gros du bilan annuel établi par l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF). L’encours des crédits accordés aux ménages a également affiché une nette progression au titre de l’année 2017. Il ressort, selon les chiffres de l’APSF, à 100 milliards DH, en progression de 5% par rapport à l’année passée.

Il est réparti de façon presque égale entre les crédits à la consommation (49 milliards DH) et les crédits immobiliers (50 milliards DH).

Tour d’horizon des principaux indicateurs de l’année.

Crédits à la consommation : Plus de 10 milliards DH de prêts affectés

Le financement annuel des crédits à la consommation s’est élevé en 2017 à 15,40 milliards DH contre 14,54 milliards DH une année auparavant. L’APSF fait ressortir dans ce sens un additionnel de 894 millions DH, soit une hausse de 6,1% par rapport aux financements de l’année 2016. L’association observe durant l’année un accroissement de 8,3% des prêts affectés durant l’année. Ces derniers se sont consolidés d’environ 770 millions DH pour dépasser les 10 milliards DH en 2017. La hausse relevée dans ce sens est évaluée à 8,3%. En ce qui concerne les prêts non affectés (prêts personnels ou crédits renouvelables), ils ont grimpé de 2,4% par rapport à leur niveau l’année précédente passant ainsi de 5,22 milliards DH à 5,34 milliards DH en 2017.  S’agissant des encours accordés liés à la consommation, l’APSF dévoile un chiffre de 48,7 milliards DH, en amélioration de 7% par rapport à fin décembre 2017. De cet encours, 21,84 milliards DH ont été accordés en prêts personnels, en repli de 1,7%. En revanche, les encours des crédits automobiles sont passés en une année de 22,76 milliards DH à 26,92 milliards DH fin 2017, soit une progression de 15,5%.

Financement automobile : 9,6 milliards DH en 2017

Selon l’APSF, les ménages ont acquis durant l’année 2017 près de 86.000 véhicules neufs pour une valeur globale de 13 milliards DH. Ces acquisitions qui s’inscrivent en hausse de 7% en unité et de 6% en valeur ne pouvaient se faire sans les crédits automobiles. Ainsi, la valeur des véhicules financés est répartie comme suit : 5,05 milliards DH en crédit classique et 8,08 milliards DH en leasing. En 2017, le financement automobile a affiché une hausse de 8,1% atteignant ainsi les 9,59 milliards DH dont plus de 5 milliards DH pour le leasing et 4,5 milliards DH pour les crédits classiques. Les financements accordés à ces deux types de crédit automobile affichent des améliorations respectives de l’ordre de 3,6 et 12,5%. En s’appuyant sur les chiffres de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam), l’APSF indique que «la part des sociétés de crédit à la consommation dans le financement automobile, mesurée par le nombre de dossiers financés rapporté aux ventes automobiles, a atteint 50,9% en 2017 au lieu de 49,0% un an plus tôt».

Le marché automobile a, en effet, affiché une performance de 3,36% en 2017. Le volume des ventes de voitures neuves s’est établi à 168.593 unités.

Environ 155.213 voitures particulières ont été écoulées durant l’année, soit des ventes en hausse de 1,9%. Le volume de vente des véhicules utilitaires légers a grimpé de 24,1%, soit 13.380 unités vendues durant l’année.

Crédit immobilier : 50 milliards DH alloués aux acquéreurs

Les crédits acquéreurs ont également poursuivi leur trend haussier aussi bien en termes de financement que d’encours. Les financements de l’année ont atteint, selon l’APSF, une valeur de 7,87 milliards DH contre 7,52 milliards DH en 2016. Ils se sont ainsi consolidés de 350 millions DH, soit une variation positive de 4,6% comparé à l’année précédente. L’encours des crédits immobiliers octroyés ménages a grimpé de 3,4% durant 2016, soit 1,63 milliard DH supplémentaire par rapport à l’année passée. L’encours de crédits acquéreurs s’est ainsi chiffré à 49,9 milliards DH contre 48,32 milliards DH une année plus tôt.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *