109 millions DH pour une station de conditionnement de fruits et légumes à Dakhla

109 millions DH pour une station de conditionnement de fruits et légumes à Dakhla

Elle s’étendra sur une superficie totale de 17.750 m²

Une toute première station de conditionnement de fruits et légumes verra le jour à Dakhla pour accompagner le développement et l’essor considérable que connaît le secteur agricole au niveau de cette région du Sud marocain devenue ces derniers temps un véritable pôle agricole régional et qui permettra aux opérateurs locaux d’économiser du temps et de l’argent. 

Ce projet piloté par le Conseil régional de Dakhla-Oued Eddahab nécessitera un investissement total de 109 millions de dirhams et a déjà fait l’objet d’un appel d’offres lancé dernièrement par ledit conseil lequel a été remporté par la société casablancaise Inter Tridim. Celle-ci a présenté l’offre la moins-disante parmi les huit concurrents en lice. Les travaux qui devront démarrer dans les semaines qui viennent seront réalisés en lot unique. La future station s’étendra sur une superficie totale de 17.750 m² et comprendra entre autres 11 zones de traitement et de conditionnement, ainsi que des locaux techniques et réfectoires. Cette nouvelle structure première de son genre au niveau de la région vient pour répondre aux besoins des opérateurs agricoles locaux, surtout que le secteur agricole est devenu un levier du développement socio-économique à travers la création d’opportunités d’emploi et qui est en mesure de générer une forte valeur ajoutée.

Le lancement de ce projet au niveau de cette région n’est pas fortuit du fait que Dakhla-Oued Eddahab a pu s’imposer depuis le lancement d’Al jayl Al Akhdar comme un véritable pôle régional au niveau des provinces du Sud en développant une agriculture performante, adaptée aux règles du marché, grâce à une nouvelle vague d’investissements privés. Celle-ci est basée essentiellement sur les primeurs en particulier les tomates et le melon avec respectivement une production totale de 220 t et 60 t par hectare et offre des conditions idéales pour la pratique de ces cultures, notamment ses conditions climatiques et une photopériode idéale pour les cultures maraîchères sous serre destinées à l’export. Cette culture occupe une superficie dominante dans la région (88,2%). Pour rappel, dans le cadre d’un partenariat public-privé, un mégaprojet de dessalement d’eau de mer devra être lancé cette année par le département de l’agriculture et qui porte sur la construction d’une usine de dessalement destinée à l’irrigation et d’un parc éolien à Dakhla, et qui va desservir un périmètre de 5.000 ha. Le coût des investissements est de l’ordre de 1,7 milliard DH dont 1,4 milliard pour la composante du dessalement et le parc éolien et 300 millions DH pour la composante irrigation. Cette station de dessalement et prise d’eau en mer sera implantée à 75 km au nord de Dakhla et aura une capacité de 100.000 m3/j, soit 30 millions m3/an. Elle utilisera la technologie d’osmose inverse pour produire une eau répondant aux normes de la qualité des eaux d’irrigation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *