12ème édition du SIAM : L’Italie à l’honneur

12ème édition du SIAM : L’Italie à l’honneur

3ème pays agricole de l’Union européenne et leader mondial de l’agriculture biologique

Le Salon international de l’agriculture au Maroc vibrera cette année aux rythmes italiens. Le grand événement agricole du Maroc et d’Afrique accueille en sa douzième édition l’Italie en tant que pays d’honneur. Un choix bien ficelé puisque le pays à l’honneur regorge d’un grand potentiel agraire et compte à son actif de longues années d’expérience en termes d’agriculture durable, thématique principale du SIAM 2017. «Avec une production agricole nationale d’environ 50.000 millions d’euros, l’Italie est le troisième pays agricole de l’Union européenne et l’un des leaders de l’agriculture biologique en Europe et dans le monde. La péninsule connaît des conditions naturelles (sols et climats) variées et favorables», nous indique une source proche de l’ambassade d’Italie au Maroc, coordinatrice de la réalisation du pavillon italien et de la participation d’une soixantaine d’entreprises de la péninsule. L’italie est, au fait,  le premier producteur européen de riz, de fruits et légumes. Le pays est également connu par la qualité de son huile d’olive. L’agro-industrie est par ailleurs un levier de croissance pour l’économie italienne. Il s’agit du deuxième secteur industriel après les industries métalliques et mécaniques. La meunerie, l’industrie laitière, vinicole ou celle des pâtes sont les principales branches de ce segment.  «Les productions agroalimentaires, dont les exportations ont augmenté de 70% en 10 ans, constituent le fer de lance du gouvernement italien pour la promotion du Made in Italy dans le monde entier», apprend-on de même source. L’agro-industrie italienne est caractérisée par sa mixité. Le secteur comprend à la fois des structures familiales et artisanales, comme on peut y retrouver des PME fédérées au sein d’un consortium support. De même de grands groupes opèrent dans ce segment. Citons dans ce sens Barilla et Ferrero dont le chiffre d’affaires dépasse le 1 milliard d’euros. L’italie est célèbre également par son implication dans les productions sous signes d’identification de la qualité et de l’origine. La péninsule compte un grand nombre d’appellations d’origine protégée (AOP), d’indications géographiques protégées (IGP) et les spécialités traditionnelles garanties (STG) de l’Union européenne.

Un Pavillon vert-blanc-rouge

Plus de 60 entreprises italiennes prendront part au SIAM. Une mission organisée par l’ambassade d’Italie en collaboration avec l’Agence italienne pour le commerce extérieur (ICE) de Casablanca et Verona Fiere. Avec une extension de plus de 600 mètres carrés dans le pôle international du Salon, le Pavillon Italien abritera des opérateurs œuvrant dans la mécanisation agricole, équipements et outils, engrais, matériel zootechnique, fourrage, matériel de construction agricole, produits de pépinière, machinerie pour la conservation ainsi que le traitement de produits alimentaires. Les institutions italiennes au Maroc profiteront de leur participation au SIAM pour débattre de la technologie italienne et son impact sur le développement durable de l’agro-industrie au Maroc. La finalité étant de promouvoir la duplication des expériences de collaboration prometteuse d’ores et déjà développées dans certains secteurs.

Technologie italienne, un modèle à suivre

En termes de production agricole, l’Italie allie tradition et innovation. Le pays joue un rôle majeur dans la lutte contre le changement climatique et la réduction des émissions de carbone. Les performances du secteur primaire italien sont importantes. Le pays enregistre, dans ce sens, des émissions de gaz à effet de serre de  35% de moins que la moyenne européenne. En perspective, la péninsule compte investir davantage dans un modèle agricole plus durable. L’Italie allouera plus de 3 milliards d’euros de ressources nationales et européennes pour mener à bien les projets y afférents.

Viandes rouges : Bio Beef opérationnel à Meknès

Le Maroc et l’Italie dévoileront durant le SIAM un projet de grande envergure. Les deux pays inaugureront un centre  technologique italo-marocain des viandes rouges à Meknès. Il s’agit de l’aboutissement d’un partenariat entre l’Agence italienne pour le commerce extérieur et l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Un protocole d’accord a été ratifié dans ce sens en octobre 2014. Baptisé Bio Beef, le centre est dédié au traitement de viandes rouges bovines via une vingtaine de machines italiennes. Ces viandes seront transformées en saucissons dont la production sera assurée par 5 entreprises italiennes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *