13,5 MMDH injectés par Bank Al-Maghrib sur le marché monétaire

Selon le dernier bilan de Bank Al-Maghrib couvrant les indicateurs économiques et financiers sur la  semaine se clôturant le 10 octobre, les avoirs extérieurs nets de la banque centrale se sont repliés de 1,3 milliard de dirhams, ramenant ainsi leur encours, à cette date, à 186,5 milliards de dirhams. À savoir que cet encours se fait tout de  même supérieur par rapport à l’encours noté au 31 décembre 2006, de 12,5 milliards de dirhams.
Par ailleurs, du côté des devises, le dirham s’est relevé face à l’euro de 0,07%, en se dépréciant par rapport au dollar de 0,35%.
S’agissant du marché monétaire, du 4 au 10 octobre, l’institut d’émission a régulé le marché en injectant des liquidités pour un montant moyen de 13,5 milliards de dirhams, «dont 12 milliards à travers des avances à 7 jours sur appel d’offres au taux de 3,25% et 1,5 milliard par le biais des avances à 24 heures au taux de 4,25%», précise BAM dans son bilan hebdomadaire.
En parallèle, le marché interbancaire a  été marqué par un taux d’intérêt moyen en retrait de 0,13%, reculant ainsi de 3,55% pour s’établir à 3,42%. A contrario, le volume échangé sur ce compartiment s’est inscrit sur un trend haussier.
D’autre part, la banque centrale fait remarquer que, lors de l’appel d’offres pour les avances à 7 jours au taux de 3,25% du 4 octobre, et dont la date de valeur fixée est le 11 octobre, elle a accordé un montant de 10 milliards de dirhams, sur la base d’un montant demandé de 27,1 milliards de dirhams.
En matière d’adjudications de bons du Trésor, le bilan hebdomadaire note également un montant de 1,8 milliard de dirhams retenu par le Trésor sur un montant proposé de 3,4 milliards, et ce, lors de l’adjudication du 9 octobre dernier, pour laquelle la date de règlement a été le 15 octobre.   
Les souscriptions ont porté sur des bons à 26 semaines au taux de 3,40%, en hausse de 8 points de base et sur des bons à 2 ans au taux de 3,58%, en baisse d’un point de base par rapport aux dernières émissions. Compte tenu des remboursements, d’un montant de 50 millions de dirhams, l’encours des bons du Trésor émis par adjudication s’établit à 256,3 milliards de dirhams au 17 octobre.
La même source met également en exergue la situation du Trésor, arretée à fin août. Ainsi, ce volet des finances publiques affiche un solde en hausse  par rapport à la même période de l’année précédente, puisque se hissant à 27,3 milliards de dirhams contre 19,9 milliards auparavant. «Cette évolution a résulté d’une hausse de 15,3% des recettes ordinaires, chiffrées à 115,6 milliards de dirhams, beaucoup plus rapide que celle de 9,8% des charges courantes, d’un montant de 88,3 milliards. Compte tenu des dépenses d’investissement de 17,4 milliards et du solde négatif des comptes spéciaux du Trésor, de 4,9 milliards, le budget général a dégagé un excédent de 5,1 milliards. Le Trésor ayant réglé des arriérés de paiement pour un montant de 2,9 milliards, l’excédent de caisse s’est établi, en définitive, à 2,2 milliards», commente la banque centrale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *