+16,58 % de trafic dans les aéroports marocains

Le trafic des passagers dans les différents aéroports du Royaume a progressé de 16,58% à l’issue de l’année 2007. C’est ce que mettent en avant les statistiques de l’Office national des aéroports (ONDA), publiés dernièrement. Ainsi, et par nombre de passagers, quelque 12.248.078 passagers ont transité par les aéroports du Maroc au cours de la même année, contre 10.506.104 enregistrés sur les chiffres relatifs à l’exercice 2006. Par ailleurs, aussi bien dans les aéroports marocains, internationaux que régionaux, le nombre de vols s’est accru à 177.410 contre 163.733 en 2006, alors que celui des cargaisons a enregistré 67.088 tonnes contre 607.53 tonnes. L’aéroport Mohammed V vient en tête de liste dans le trafic passagers avec 5.859.993 contre 4.984.536 réalisés en 2006, alors que celui de Marrakech-Menara occupe la deuxième place avec 3.072.421 passagers contre 2.669.094 suivi de l’aéroport d’Agadir-Massira avec 1.502.094. Aussi, l’aéroport Tanger-Ibn Batouta se classe en quatrième position avec 374.692 passagers contre 303.172 réalisés en 2006 suivi de l’aéroport Fès-Sais, avec 336.004. Le reste du trafic passagers étant réparti sur les différents autres aéroports du Royaume. Au-delà de ces chiffres, l’hebdomadaire international «Jeune Afrique», a avancé dans sa dernière livraison que, grâce au plan d’investissement de 600 millions d’euros, engagé par l’Office national des aéroports (ONDA) sur la période (2004-2007), la capacité des aéroports marocains est passée de 12 à 22 millions de passagers en quatre ans. «Le terminal de Casablanca n’est que l’avant goût d’un ambitieux programme de développement. D’autres chantiers entrepris à Marrakech, Tanger, Essaouira et Dakhla se termineront dans les prochains mois», note le magazine dans un article intitulé «Construire le Tanger-Med du ciel », ajoutant que les projets d’Oujda et d’Al Hoceima verront le jour en 2009. Pour la publication, ces grands chantiers visent l’accompagnement de la stratégie touristique du Maroc, qui table sur 10 millions de touristes à l’horizon 2010, pour intégrer le pays à l’espace aérien européen et faire face à l’arrivée de nouvelles compagnies aériennes.
Elle rappelle à cet effet que depuis la signature, en 2006, de l’accord Open Sky avec l’Europe, les compagnies low-cost se sont multipliées dans le ciel marocain et les fréquences des liaisons aériennes se sont intensifiées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *