198 milliards de dirhams d’investissements publics en 2020

198 milliards de dirhams d’investissements publics en 2020

Les EEP détiennent plus de la moitié du volume prévu

Le taux d’exécution du budget d’investissement s’est apprécié de 9 points en quatre ans. Il est ainsi passé de 70% en 2014 à 79% en 2018.

Impulser une dynamique à l’investissement public est l’une des orientations gouvernementales de l’agenda 2020. L’ambition étant de créer une émulation sur le plan socio-économique en améliorant la qualité du service public, la création des opportunités d’emploi et l’instauration d’une justice et d’une équité sociale et spatiale. Les actions engagées ont porté leurs fruits. En témoigne la dynamique observée sur la période 2007-2019. L’effort d’investissement sur ladite période s’est consolidé de 115% atteignant ainsi un volume de 195 milliards de dirhams en 2019 contre 90,6 milliards de dirhams en 2007. Cette montée en flèche illustre l’élan insufflé dans le secteur.

Une dynamique qui devrait, par ailleurs, se consolider davantage au titre de l’année budgétaire 2020. Les prévisions tablent sur un investissement de l’ordre de 198 milliards de dirhams. 51,1 % de ce volume sera attribué aux Etablissements et entreprises publics (EEP). Ainsi le volume d’investissement qui leur est prévu est de 101,2 milliards de dirhams, en hausse de 3 % par rapport à 2019. On note également une amélioration de la part des crédits alloués à l’investissement des collectivités territoriales. Elle grimpe à 9,8% en 2020 contre 7,2% en 2011. Le volume d’investissement prévisionnel est de 19,5 milliards de dirhams en 2020 contre 12 milliards de dirhams en 2011.

Une hausse qui s’explique par les efforts déployés par le gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions des lois organiques relatives aux régions, aux communes et aux préfectures et provinces, notamment celles relatives au renforcement des ressources financières des régions. En termes de bilan, l’exécution du budget d’investissement au titre du budget général sur la période 2014-2018 laisse apparaître une amélioration progressive due essentiellement aux efforts consentis pour l’opérationnalisation des chantiers d’infrastructures et des avancées réalisées en matière de promotion de la gestion publique.

Les indicateurs couvrant cette période démontrent une diminution du montant des crédits reportés, soit un volume de 12 milliards de dirhams à fin 2018 contre 18 milliards de dirhams à fin 2014. Le taux d’exécution du budget d’investissement s’est apprécié de 9 points en quatre ans. Il est ainsi passé de 70% en 2014 à 79% en 2018. On relève également une amélioration du taux de reports par rapport aux crédits ouverts ayant basculé de 57%  en 2014 à 23 % en 2018 marquant ainsi une baisse annuelle moyenne de 20% au titre des quatre dernières années.

Gestion des investissements publics : Le plan d’action 2020

En appui aux actions engagées dans le cadre du bon déploiement du système de gestion des investissements publics, une feuille de route a été tracée pour l’exercice 2020. Le plan d’action porte sur la finalisation en concertation avec les différentes parties prenantes et mettre dans le circuit d’adoption le projet de loi et le projet de décret instituant le cadre unifié pour la gestion des investissements publics.

Il est attendu également de poursuivre l’élaboration des guides prévus dans le cadre normatif de cette r éforme. Le but étant de garantir sa mise en œuvre effective. Les actions en vue portent également sur le développement et le déploiement de la banque de données des projets. Cet instrument permettra d’inventorier, de cartographier et de prioriser les projets d’investissement public.

La finalité étant de faciliter leur suivi physique et financier et de favoriser ainsi la transparence et la reddition des comptes. Il sera également procédé à l’établissement des termes de référence du plan de formation et entamer son déploiement. Ceci permettra en effet de faciliter l’appréhension de la réforme par les différents acteurs. Il couvrira par ailleurs toutes les thématiques liées à la gestion des investissements publics garantissant ainsi une réponse optimale à l’ensemble des besoins nécessaires à la mise en œuvre effective des différents volets de la réforme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *