1er Forum des Marocains résidant aux Émirats Arabes Unis : Plus de 100 compétences réunies à Rabat

1er Forum des Marocains résidant aux Émirats Arabes Unis : Plus de 100 compétences réunies à Rabat

L’avenir du Maroc se construit également avec la contribution de ses compétences établies à l’étranger. Partant de là, le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration a organisé, vendredi 16 mars, à Rabat, le premier Forum des compétences marocaines résidant aux Émirats Arabes Unis, sous la thématique «Marocains du monde : compétences relais pour l’avenir».

Plus de 100 cadres de divers univers des affaires (hommes d’affaires, chefs d’entreprises, cadres dirigeants, etc.) ont donc discuté des opportunités d’investissement et d’échanges de savoir-faire ouverts dans le cadre de la 13ème région MeM (Marocains entrepreneurs du monde). Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la stratégie du ministère visant à mobiliser les compétences marocaines du monde en les impliquant dans la consolidation des relations de partenariat avec toutes les parties prenantes aussi bien au Maroc qu’au niveau des pays de résidence. Dans ce sens, le ministère ambitionne de multiplier les initiatives de transfert d’expertises au profit des chantiers de développement au Maroc et en les incitant à s’organiser en réseaux géographiques et thématiques. Lors de cette réunion, le ministre a mis l’accent sur l’engagement sans failles des Marocains du monde sur les questions stratégiques du Royaume. Par ailleurs, il a rassuré les compétences marocaines des Émirats Arabes Unis quant au climat des affaires au Maroc.

Pour sa part, Adil Zaidi, président de la 13ème région MeM by CGEM, a mis en avant le potentiel entrepreneurial de la diaspora marocaine. En termes de chiffres, plus de 5 millions de MRE sont présents dans plus de 128 pays. Adil Zaidi a souligné que la 13ème région a recensé entre 200.000 et 300.000 entrepreneurs marocains issus de différentes structures. «Cette région permet de constituer un réseau fédérateur d’entrepreneurs du monde et de leur faciliter l’accès à une information fiable et ciblée», précise-t-il. Il est revenu sur la finalité de la 13ème région en estimant que cet espace concerne «toutes les personnes morales de droit non marocain et ayant dans leur organe de gouvernance un dirigeant marocain». De son côté, Saïd Ibrahimi, directeur général de Casablanca Finance City Autority (CFC), a mis en avant les opportunités offertes par la place financière et les atouts d’investissement que présente le Maroc. Dans cette perspective, il a mis l’accent sur le potentiel croissant du continent africain et de la politique menée par le Maroc dans ce sens.

«Six parmi les pays qui connaissent le taux de croissance le plus élevé dans le monde sont africains», explique-t-il. Pour lui, le potentiel de l’Afrique est présent mais il n’est pas totalement exprimé. Ainsi, le PIB du continent est de 2.400 milliards de dollars comparé par exemple à la France (2.500 milliards de dollars de PIB). D’où la nécessité pour les multinationales de s’implanter en Afrique, notamment au Maroc afin de profiter de la dynamique que connaîtra l’Afrique dans les années à venir.

«Nous comptons sur ces talents pour être des relais»

Questions à Abdelkrim Benatiq, ministre délégué chargé des MRE et des affaires de la migration

ALM : Pourquoi avoir choisi cette fois de s’adresser aux compétences marocaines résidant aux Émirats Arabes Unis ?

Abdelkrim Benatiq : Cette initiative rentre dans le cadre de la mobilisation des compétences marocaines d’ailleurs. Pour ce faire, nous avons identifié beaucoup de talents marocains à travers le monde comme vous le savez. Ces compétences arrivent à se positionner dans des secteurs clés. Pour nous il était donc temps que ces Marocains intègrent un projet ambitieux inscrit dans une dynamique politique et économique. Ainsi, le ministère se mobilise via ce genre de forum pour encourager ces Marocains à investir dans leur pays d’origine mais aussi de jouer le rôle de  relais pour un vrai transfert de technologie et de connaissances. Enfin, nous aspirons que ces talents accompagnent les produits marocains afin qu’ils se positionnent au niveau du marché international.

Quelle est la particularité des compétences marocaines résidant aux Émirats Arabes Unis ?

Comme toutes les compétences marocaines à l’étranger, elles se positionnent dans des domaines clés, voire dans des postes de décision. Elles travaillent dans le secteur pharmaceutique, l’industrie, ou encore les services. Pour nous le fait qu’elles soient dans ces postes implique forcément une valeur ajoutée pour le Maroc. C’est une vraie richesse pour le pays. Dans ce sens, il est essentiel de profiter du savoir-faire et de l’expérience de ces compétences. Je m’explique, nous comptons sur ces talents pour être des relais en transfert de technologie, d’investissement, ou encore pour accompagner les produits marocains à l’étranger. Ils ont un savoir-faire et des réseaux au niveau local qui leur permettent d’assurer cette mission. Nous avons recensé au moins 150 compétences marocaines aux Émirats Arabes Unis, 110 sont présents pour ce premier forum et beaucoup d’entre eux opèrent dans de grandes multinationales. Nous ne sommes qu’au démarrage de cette initiative et les ateliers organisés lors de ce forum vont donner en quelque sorte à nos Marocains résidant aux Émirats Arabes Unis un aperçu sur la réalité et les possibilités d’investissement au Maroc.

Quelles sont vos attentes de ce forum ?

Notre objectif c’est d’arriver à des recommandations mais pas seulement. Il s’agit pour nous de constituer un réseau relationnel fort pour les investisseurs. Dans la pratique, si demain un Marocain a besoin d’investir, il n’a plus besoin de passer que par l’ambassade. D’autres relais décisionnels lui seront ouverts, notamment sur le plan de l’accompagnement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *