1er mai en Chine : Les chefs d’entreprise à l’honneur

La Confédération syndicale du travail (ACFTU) a ainsi distribué des « médailles du travail » à quatre patrons du secteur privé dirigeant respectivement une grande entreprise de jus de fruit, une distillerie, une usine de chaussures et un laboratoire pharmaceutique. Dix-sept autres hommes d’affaires de la province septentrionale du Shaanxi ont par ailleurs été proclamés « travailleurs modèles », selon les médias locaux. « C’est une grande avancée », a commenté le vice-président de la confédération, Li Qisheng, cité par l’agence Chine nouvelle.
« Le fait que des patrons du secteur privé soient honorés aux côtés de travailleurs du secteur public confirme qu’ils sont aussi des bâtisseurs du socialisme ». L’un des récipendiaires, Guo Jiaxue, est P-dg du groupe pharmaceutique Dongsheng, un gros employeur et contribuable qui parraine aussi l’équipe locale de basket-ball. « (Cette récompense) montre que l’Etat reconnaît notre ferme volonté d’accéder aux honneurs au sein de la société et à la gloire politique », s’est-il réjoui. Le président chinois Jian Zemin a l’intention de faire adopter au congrès du PPC, prévu en septembre ou octobre, un texte sur l’admission de chefs d’entreprise au sein du parti unique au pouvoir.
Cette mesure officialiserait ainsi le rôle important joué par le secteur de l’économie où il contribue déjà à 33% des richesses nationales. Ce secteur privé est par ailleurs censé absorber la majeure partie des licenciements massifs en cours et à venir dans le secteur étatique, qui découlent de l’admission de la Chine au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Cette année, la Fête du travail revêt une importance toute particulière en Chine, théâtre ces 12 derniers mois d’une vague d’agitation sociale dans le nord-est de la part de millions de travailleurs du secteur public licenciés au nom des réformes économiques.
Sans abandonner officiellement le système socialiste et maintenant le parti unique, les dirigeants communistes chinois ont amorcé depuis plusieurs années un virage en faveur du secteur privé et de l’ouverture de l’économie vers l’étranger.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *