1ère édition de la World Investment Conference North Africa au Maroc : Une rencontre à forte valeur ajoutée

1ère édition de la World Investment Conference North Africa au Maroc : Une rencontre à forte valeur ajoutée

Marrakech et son soleil ardent ont accueilli du 20 au 22 mars la 1ère édition de la World Investment Conference North Africa. Organisé en partenariat avec l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), cet événement de grande envergure a eu le mérite d’accueillir un grand nombre de décideurs politiques et économiques, nationaux et internationaux. Ils étaient en effet pas moins de 300 personnes impliquées dans le processus d’attractivité de la région méditerranéenne.
Selon les organisateurs, le choix du Maroc pour abriter cette première édition de WIC de l’Afrique du Nord n’est pas fortuit. Le Royaume qui d’une part bénéficie d’une situation géographique stratégique a mis en œuvre un chantier de réformes pour améliorer l’attractivité et le climat des affaires du pays, moderniser les marchés financiers  et mettre les infrastructures aux standards internationaux. Les échanges et les débats se sont articulés autour d’un thème central, à savoir «l’attraction de l’Afrique du Nord en termes d’investissements directs étrangers (IDE)».
Mais quels sont les objectifs de cette conférence? La réponde se trouve dans la déclaration de Ahmed Fassi Fihri, directeur général de l’AMDI, qui a expliqué que l’objectif était de fournir des conseils et des orientations aux investisseurs étrangers intéressés par les opportunités du Maroc et promouvoir les intérêts marocains à l’étranger afin de repérer et convaincre des investisseurs de monter une entreprise au Maroc.
En d’autres termes, la conférence se veut promotionnelle pour l’Afrique du Nord en tant que destination clé pour des investisseurs étrangers et ce afin d’identifier de nouveaux projets d’investissement sur le continent et appuyer la position du Maroc en tant que porte d’accès aux marchés africains. Les participants au WIC North Africa 2013 ont débattu des thématiques qui sont au premier rang des préoccupations des investisseurs, des gouvernements et des communautés d’affaires d’Afrique du Nord pour les trois ans à venir : la croissance, les contraintes, les opportunités et les plans d’actions.
En marge de la conférence, des ateliers de travail ont abordé des thèmes plus spécifiques et très porteurs tels que l’automobile, l’aéronautique, l’énergie et l’environnement, les services et nouvelles technologies, les talents ou l’entrepreneuriat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *