1ère édition des Asmex Days: Zoom sur les gisements porteurs de l’Afrique

1ère édition des Asmex Days: Zoom sur les gisements porteurs de l’Afrique

Ce constat a été fait par les exportateurs du Maroc et de la région subsaharienne lors de la première édition du Forum «Asmex Days», tenue mardi 24 mars à Casablanca.

Hassan Sentissi El Idrissi, président de l’Association marocaine des exportateurs (Asmex) a, à cette occasion, mis le point sur les gisements porteurs de la région. Infrastructures, logement, énergies renouvelables, industries de transformation, santé, éducation et formation… De nombreux secteurs déterminent le futur économique du continent.

Des atouts qui, selon M. Sentissi El Idrissi, devraient être explorés en harmonisation avec les stratégies de développement. Le président de l’Asmex énumère, à cet égard, les plans d’émergence adoptés dans certains pays africains, l’opérationnalisation des accords de coopération et de libre-échange ainsi que l’amélioration des capacités d’investissements, de financements et d’entrepreneuriat.

Les exigences de codéveloppement, du point de vue des exportateurs, passent avant tout par une réflexion innovante. «Il est temps d’acter sur de nouvelles approches de co-création et de co-génération de valeurs pour un partenariat durable», plaide M. Sentissi.

Du côté étatique, le département du commerce extérieur a mis le point sur les efforts engagés par le Maroc en vue d’intégrer une dynamique de croissance économique dans le continent. En effet, le Maroc a bâti sa stratégie africaine autour de la notion de «Hub régional», faisant ainsi du territoire national une plateforme d’exportation vers l’Afrique.

«Les opportunités de codéveloppement existent. La dynamique est déjà en marche et nous sommes disposés à la renforcer par la construction de partenariats solides et durables selon une approche gagnant-gagnant», révèle Mohammed Abbou, ministre délégué chargé du commerce extérieur.

En revanche, Yacine Fal, représentante résidente de la Banque africaine de développement (BAD) au Maroc, insiste sur «l’intégration régionale en tant que capital de transformation collective et individuelle de l’ensemble des pays de la région».

La première édition de l’«Asmex Days», consacrée à l’Afrique, s’inscrit dans la continuité des débats engagés par l’Asmex en vue de définir de nouveaux enjeux de l’offre exportable nationale et d’accompagner en perspective les acteurs économiques dans l’exploration de nouvelles opportunités commerciales.

Le forum a donc débattu des aspects géostratégiques et économiques en Afrique de l’Ouest ainsi que des obstacles à contourner en investissant dans la région sans omettre les différents aspects culturels des terrains d’affaires à prendre en compte par les hommes d’affaires marocains.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *