200 projets en construction et plus de 49 milliards de dollars investis

200 projets en construction et plus de 49 milliards de dollars investis

Immobilier, énergies, tourisme et infrastructures

La forte croissance observée dans le secteur de la construction  est tirée, selon BNC Network, par la panoplie des investissements gouvernementaux engagés dans les différentes régions du Maroc.

Un large chantier de construction est ouvert au Maroc. Plus de 200 projets sont en cours d’exécution totalisant un investissement global de 49,8 milliards de dollars, soit l’équivalent de 459,78 milliards de dirhams. Une évaluation faite par BNC Network, qui vient de livrer un rapport sur les perspectives du marché de la construction au niveau national, et ce à la veille de la tenue de la deuxième édition du Salon The Big 5 Construct North Africa, prévu du 10 au 12 avril à Casablanca. Le premier constat fait par ce bureau d’information spécialisé dans le secteur de la construction à l’échelle internationale concerne la dynamique de ce secteur au Royaume. La forte croissance observée dans ce sens est tirée, selon BNC Network, par la panoplie des investissements gouvernementaux engagés dans les différentes régions du Maroc. Tour d’horizon des principaux résultats de cette étude qui évalue la performance du secteur de la construction sur la base des actifs qui sont en phase de conception, d’appels d’offres ou en développement.

Actifs en construction : La valeur grimpe de 9,2%

«Le Maroc maintient un portefeuille sain de projets de construction actifs», fait savoir BNC Network. L’analyse du potentiel de croissance des projets en  chantier en termes de valeurs et de volumes fait ressortir une hausse de 9,2% de la valeur totale estimée des projets actifs au Maroc durant 2017. A ce jour, 104 projets font objet d’appel d’offres ou en cours de construction pour une valeur totale estimée à 14,1 milliards de dollars. Le rapport démontre également que des projets d’un investissement global de 31,4 milliards de dollars sont en phase de développement (en conception). Ce chiffre témoigne d’après BNC Network d’un flux constant de nouveaux investissements de projets pour soutenir un marché en pleine expansion.

Les villes durables dans le pipe

Presque la moitié des projets sont mis en chantier dans le milieu urbain. BNC Network recense à cet effet 100 projets, soit 55% de la structure globale des constructions au niveau national. Ils représentent une enveloppe de 13,9 milliards de dollars et concerne en grande partie la mise en œuvre de villes durables. En effet, le développement durable arrive en tête des secteurs prioritaires. La région de Rabat-Salé-Kénitra compte à elle seule deux projets de villes durables, dont la cité des énergies renouvelables de Mahdia, d’une valeur de 2,5 milliards de dollars chacun.  «La valeur totale estimée des projets d’utilité et de transport actifs est de 20,4 milliards de dollars, ce qui représente plus de 41% des investissements totaux du projet dans le pays», peut-on relever du rapport. Et de préciser que «le gouvernement marocain investit actuellement dans des projets d’énergie renouvelable en tant que source importante de développement durable. L’un des projets notables est la centrale solaire du Maroc». Ce projet d’envergure, prévoyant des installations dans cinq zones différentes, s’articule en effet autour d’un montant global de 9 milliards de dollars. Par ailleurs, les constructions relevant des secteurs de l’industrie et du pétrole et gaz représentent des valeurs respectives de 11,1 milliards de dollars et 4,5 milliards de dollars.

Tanger, Casablanca et Rabat en lice

Dans son étude, BNC Network souligne que les grandes villes du Maroc sont les plus développées d’Afrique du Nord. Dans son analyse régionale, BNC Network a établi un focus sur trois grands marchés. Il s’agit en effet de Tanger, Casablanca et Rabat. La ville du détroit se place en première position avec des investissements d’environ 14,2 millions de dollars couvrant ainsi 28% de tous les projets en construction au Maroc. La capitale économique occupe, quant à elle, la deuxième place. Ainsi 60 projets sont en cours de constructions au niveau de Casablanca totalisant une enveloppe globale de 10,4 milliards de dollars. La valeur totale estimée des investissements du projet à Rabat est d’environ 9,4 milliards de dollars représentant à peu près 18% de tous les investissements actifs dans le pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *