2007, une année de tous les records pour Ciments du Maroc

2007, une année de tous les records pour Ciments du Maroc

«Le marché national, grâce à un contexte favorable, a enregistré au titre de l’année 2007 des résultats records avec des ventes qui ont été de 12,8 millions de tonnes. En plus, la consommation nationale de ciment a progressé de 12,6% en 2007comparativement à l’année 2006», souligne Mohamed Chaïbi, président-directeur général du Groupe Ciments du Maroc, dans le rapport annuel du groupe. En effet, Ciments du Maroc a  bouclé l’année 2007 avec une hausse de 12,6% avec plus de 12,787 millions de tonnes vendues. Il a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires de 2,370 milliards de dirhams en progression de 13,7% par rapport à 2006. Le groupe a clôturé donc l’année 2007 avec un tonnage de 3471 KT, en progression de 11,1% par rapport à l’année 2006. Tous les indicateurs économiques de Ciments du Maroc sont au vert. 2007 était une année solide pour Ciments du Maroc. Le groupe a réalisé en 2007 un excédent d’exploitation et une hausse de 4,3% avec plus d’un milliard de dirhams par rapport à 2006. Le résultat  net durant cet exercice a connu une progression de 16,6% pour s’établir à 612 contre 525 millions de dirhams en 2006. Pour le résultat d’exploitation de Ciments du Maroc, il  s’est élevé en 2007 à 900 millions de dirhams en progression de 4,3%  par rapport à 2006. Le résultat financier s’est amélioré de 19,7 à 118 millions de dirhams, et le résultat net s’est apprécié de 16,6% à 612,5 millions de dirhams pour une marge nette de 25,8%. Pour ce qui est de la croissance multirégionale de Ciments du Maroc, en volume de tonnes vendues en mars, la région du Grand Casablanca demeure le plus grand consommateur polarisant une part de 15,7% de la production nationale. Tanger-Tétouan accapare 13,4% des ventes, soit un volume de 153.000  tonnes. Les ventes de Ciments de Marrakech-Tansift-Al-Haouz se sont élevées à près de 150.000 tonnes. En effet, Ciments du Maroc explique cette croissance par le fait que 2007 était une année très favorable pour l’économie nationale où le PIB a connu une croissance de 3,5%. Une croissance qui a été étendue par la multitude des projets d’investissement notamment dans le secteur touristique, les logements sociaux et la multiplication des travaux de construction. Par ailleurs, les faits marquants qui ont imprégné l’année 2007 chez Ciments du Maroc sont multiples. Il s’agit d’abord du lancement de travaux de construction de la nouvelle Cimenterie à Aït Baha, des études de réalisation d’un parc éolien de 10Mw à Laâyoune, des travaux  de mise à niveau du refroidisseur à Marrakech, la mise en place d’un silot ciment et d’une ligne d’ensachage à Marrakech,  la mise en service de trois centrales BPE, la certification ISO 14001 de la carrière de granulats Ouled Abbou, une première au Maroc. En plus de la mise à niveau du broyeur à ciment N°1 de Marrakech, et l’amélioration de la production annuelle de 250 KT. Pour les perspectives attendues en 2008, Ciments du Maroc prévoit une tendance à la hausse. Le groupe attend une évolution positive pour renforcer son résultat annuel 2008 avec l’ouverture de nouveaux grands chantiers. Ciments du Maroc tirera aussi bénéfice de la baisse de l’Impôt sur les sociétés de 35 à 30%. «Nous comptons poursuivre les bons résultats obtenus durant cet exercice», a conclu M. Chaïbi.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *