2012 : L année de tous les défis pour MEDZ

2012 : L année de tous les défis pour MEDZ

En quelques années seulement, MEDZ a connu une évolution rapide et un parcours riche. Voilà comment Anass Houir Alami, président du conseil de surveillance, a introduit le rapport d’activité 2012 de MEDZ. Un rapport qui reprend les faits marquants de la filiale de CDG, ainsi que ses réalisations sur ses trois principaux pôles d’activité, l’industrie, commerce et logistique, l’offshoring et nouvelles technologies et le tourisme.

«Durant 2012, MEDZ a connu une année riche en faits marquants, dont l’évènement phare reste la célébration de son 10ème anniversaire. Cet anniversaire a été l’occasion de faire un bilan global sur les réalisations, en applaudissant nos succès et en dégageant des leçons utiles pour l’avenir», a souligné pour sa part Abdellatif Hadj Hamou, président du directoire de MEDZ, dans son message introductif du rapport. Et de poursuivre : «Cette année a également été marquée par la mise en place de plusieurs chantiers internes. MEDZ a, de ce fait, procédé à la mise à jour de sa politique qualité, avec comme ambition de renforcer davantage son rôle dans la concrétisation territoriale des politiques gouvernementales. De nouvelles orientations stratégiques ont ainsi été identifiées afin de matérialiser cette volonté».

Par ailleurs, s’agissant du pôle «Industrie, commerce et logistique» M. Houir Alami a expliqué qu’à fin 2012, les constats sont globalement positifs. «Un des chantiers  importants de l’année a été l’implémentation d’une stratégie de commercialisation adaptée de ses parcs industriels. En effet, après une période 2007 à 2011 essentiellement tournée vers des logiques d’aménagement et de production, il s’agissait de rentabiliser les investissements effectués par MEDZ en plaçant, au mieux, son offre de valeur auprès des investisseurs», explique-t-il. Et de poursuivre : «Au niveau de l’offshoring, nous constatons également que la compétitivité du Maroc s’améliore par rapport à celle de ses concurrents. Le Royaume a d’ailleurs reçu le trophée de la meilleure destination offshoring 2012, malgré une année difficile liée à des éléments conjoncturels au niveau des pays émetteurs».

Sur ce sujet, M. Hadj Hamou, nous apprend que «l’année 2012 a été caractérisée par la poursuite du développement des parcs offshorings, aussi, la 1ère  tranche de Fès Shore, 3ème  maillon de la chaîne de ces parcs, a été inaugurée, en présence d’acteurs économiques majeurs et de personnalités institutionnelles». Pour ce qui est du pôle «Tourisme», il souligne que «2012 a connu l’ouverture du parcours de 18 trous de Oued Fès Golf.

Conçu par le célèbre cabinet écossais Jonathan Guant, il bénéficie d’une gestion professionnelle à travers le partenariat noué avec Troon, leader mondial dans l’industrie du golf». Autant de réalisations et de faits marquants qui traduisent la résilience de MEDZ face à la conjoncture très peu porteuse. C’est ainsi qu M. Houir Alami conclut en soulignant : «Concernant les perspectives de MEDZ, nous sommes optimistes. Sa volonté d’aller sur des investissements de long terme, son adossement au Groupe CDG, institution d’envergure sur le plan national, sa vocation citoyenne et l’expertise de son capital humain sont autant d’atouts qui font d’elle un opérateur unique en son genre, capable de faire la différence et d’enclencher une dynamique positive pour le pays».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *