2014 : L’année des petits pas de géant

2014 : L’année des petits pas de géant

Entre projets infrastructurels, financiers, touristiques, immobiliers, agricoles, industriels, logistiques et télécoms, le Maroc foisonne. Un foisonnement discret mais ambitieux. De ce fait, le bilan est imposant et difficile à résumer.

Cependant, l’économie marocaine a connu en 2014 certains faits que l’on ne pourrait omettre dans le plus bref des bilans. A leur tête, les inaugurations royales et les ponts commerciaux ouverts par Sa Majesté vers de nouveaux horizons faisant du Maroc un réel hub régional et continental.

A ce titre, le Souverain a procédé à l’inauguration et au lancement de grands projets d’infrastructures qui projettent le Maroc dans son futur. Une marina et une gare ferroviaire futuriste pour Casablanca et une marina également pour Rabat. Des projets titanesques qui dessinent un tout nouveau visage au Maroc. Un visage digne de sa position de leader économique dans sa région.

D’ailleurs certaines grandes puissances comme la Chine, par exemple, l’ont bien compris. Aussi, pour cette dernière, dans le but de réaliser ses objectifs de développement en Afrique, le Maroc se positionne comme le meilleur des partenaires. C’est ainsi que 2014 a été l’année de la consolidation et de la concrétisation de la volonté affichée des deux parties d’approfondir leurs relations économiques. Une volonté qui s’est affirmée par le lancement des opérations en monnaie chinoise au sein du Groupe Attijariwafa bank.

Cette annonce hisse le Maroc au rang de deuxième pays africain (après l’Afrique du Sud), et premier dans sa région, à introduire la monnaie chinoise dans ses opérations de commerce international. Par ailleurs, l’année 2014 a été celle des grandes décisions gouvernementales.

À leur tête la décompensation du fuel. En effet, depuis le 1er février dernier, est entrée en vigueur la fin de la compensation de l’essence et du fuel. Aussi, tout au long de l’année, ces deux combustibles ont affiché des prix oscillants calculés sur la base des moyennes de cotations internationales.

A noter que pour le gasoil, la compensation sera réduite progressivement sur l’année 2015. Sur un autre volet on ne peut parler d’avancées majeures en 2014 sans citer le lancement de l’appel à concurrence pour l’octroi de licences pour l’établissement et l’exploitation de réseaux de télécommunications utilisant la 4G au Maroc. Et c’est une nouvelle ére qui s’est ouverte pour le pays avec l’avènement des technologies mobiles de 4ème génération.

Il y a aussi les activités de forages pétroliers et gaziers qui se sont accélérées en cette année 2014. En effet, plusieurs compagnies pétrolières internationales cherchent à évaluer le potentiel de production pétrolière et gazière du Royaume, avec des résultats encourageants. Cependant, si les compagnies d’exploration n’ont pas encore donné lieu à l’annonce de grandes découvertes en offshore qui soient économiquement viables, elles restent confiantes dans le potentiel du Maroc.

2014 a apporté avec elle bien d’autres réalisations et projets que l’on n’a pas cités ici. C’est pour dire que le Maroc avance, à petits pas certes, mais ce sont de petits pas de géant…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *