2019 vue par les professionnels de la finance participative

2019 vue par les professionnels de la finance participative

Développement de nouveaux produits, renforcement de positionnement, élargissement de la cible

Les ambitions sont grandes pour les opérateurs de la finance participative. 2019 devrait marquer un nouvel élan pour cette industrie financière ayant démarré en 2017. A la veille des clôtures des comptes, 3 dirigeants de trois importantes banques participatives de la place se sont livrés à ALM pour partager leurs attentes et dévoiler leurs plans d’action. Il s’agit de BTI bank, d’Umnia Bank et Bank Assafa. Des entités qui ont réussi à s’affirmer dans cette sphère et qui opèrent conjointement à compléter la palette des produits proposés à la clientèle de la finance participative. Des aspirations qui se consolident par les réalisations atteintes durant 2018. Certes, les chiffres définitifs de cet exercice sont toujours en cours de traitement, mais ce qui a été révélé par le gouverneur de la banque centrale lors de son dernier conseil réconforte les opérateurs. Le réseau a atteint 95 agences à fin octobre 2018 ( y compris les fenêtres) contre 44 agences en décembre 2017.

Le nombre de comptes ouverts a atteint 52.000 à fin octobre 2018 contre 27.000 en décembre 2017. Les dépôts à vue ont grimpé à 1,32 milliard de dirhams au titre des 10 premiers mois de l’année 2018 contre 510 millions DH en décembre 2017. Quant au financement (Mourabaha immobilière et auto) il est passé de 159 millions de dirhams fin 2017 à 3,61 milliards de dirhams à fin octobre 2018. Des chiffres qui démontrent l’engouement des Marocains pour ces nouveaux services bancaires, qui sont venus renforcer l’inclusion financière du pays. «Les performances des banques participatives durant l’année 2018 nous permettent d’entamer l’année 2019 avec beaucoup d’optimisme et d’enthousiasme quant aux performances possibles et la valeur ajoutée certaine que les banques participatives peuvent apporter sur le marché financier», nous confie Mohammed Maarouf, directeur général de BTI Bank. Un avis partagé par son confrère d’Umnia Bank qui pour sa part plaide davantage pour une complémentarité de l’écosystème de la finance participative. «C’est de notre devoir moral collectif de renforcer l’écosystème de la finance participative. C’est un secteur très demandé par les Marocains, d’où la nécessité de mettre en place l’infrastructure nécessaire pour répondre à ce besoin», apprend-on de Adnane El Gueddari, directeur général d’Umnia Bank. En effet, les nouvelles entités devraient élargir leurs offres de service à travers le lancement de nouveaux produits conçus conjointement par les opérateurs, le GPBM et le Conseil supérieur des ouléma.

Les produits les plus attendus cette année sont les comptes d’investissement chariatique, Ijara istisnaa, Moudaraba, Moucharaka, Salam et Moussawama. Les urgences diffèrent mais les trois responsables interrogés ont été unanimes sur une seule priorité : le lancement de l’assurance Takaful. Le flou persiste autour du démarrage de ce produit mais ne décourage nullement les professionnels à élargir leur cible clientèle et à développer leurs activités. De même, si l’on veut attribuer un titre à l’exercice 2019, il devrait être «affirmation». Se référant aux opérateurs, 2019 est une année décisive pour lever tout amalgame autour de l’autonomie des banques participatives.

«Nous devons inscrire dans la mémoire des gens que les banques participatives sont des entités à part entière dotées de leurs propres moyens de paiement et de ressources et non pas des sociétés de financement, tel que la plupart des gens l’imaginent», précise, quant à lui, Youssef El Baghdadi, directeur général de Bank Assafa. Tour d’horizon des principales résolutions d’Umnia Bank, BTI Bank et Bank Assafa.

BTI Bank : Renforcement de la qualité de service

La qualité de service client de BTI Bank a été reconnue comme la meilleure de la place par l’obtention du prix  «Élu service client de l’année», une distinction qui confirme notre engagement à servir nos clients avec excellence. La confiance et la fidélité de nos clients ont été traduites par la réalisation des meilleures performances de collecte de dépôt par des agences BTI Bank.

Ainsi, l’année 2019 sera pour nous, d’une part, l’année du maintien et du renforcement de la qualité de service aux clients, notamment par la mise en place de nouveaux services à la clientèle et l’amélioration de l’expérience client et, d’autre part, la traduction de cet effort en performances commerciales, notamment par l’élargissement de la portée de nos services à de nouveaux segments de clientèle. L’année 2019 devra connaître le lancement des compagnies Takaful, un des importants piliers de la finance participative qui va permettre de libérer le potentiel du secteur. De nouveaux produits doivent voir le jour permettant au secteur de renforcer son offre. Il s’agit des comptes de dépôt d’investissement, le Salam et la Moussawama. Certaines contraintes doivent être applanies pour mettre aussi le lancement de la Ijara. Enfin, nous attendons aussi quelques développements au niveau du marché des capitaux notamment la création d’un marché secondaire pour les sukuk ainsi qu’un indice Sharia. Comme annoncé précédemment, les deux piliers de notre feuille de route sont le maintien et le renforcement de la qualité de service aux clients, notamment par la mise en place de nouveaux services à la clientèle et l’amélioration de l’expérience client, notamment à travers le digital et de nouvelles procédures ainsi que l’élargissement de la portée de nos services à de nouveaux segments de clientèle par le lancement de nouveaux produits spécifiques aux entreprises et aux professionnels.

Bank Assafa : Consolidation du leadership

Parmi nos perspectives pour l’année 2019 figure la consolidation de notre leadership. Les chiffres annoncés par le gouverneur de la banque centrale ont démontré que nous sommes très en avance par rapport au marché, chose qui nous pousse davantage à renforcer ce positionnement.

D’un point de vue global, nous nous attendons comme tous les opérateurs de la place au lancement de nouveaux produits mais l’urgence aujourd’hui est dans le lancement des comptes d’investissements ainsi qu’Ijara et Istisnaa.

Nous sommes également impatients de voir lancée Takaful qui manque à notre écosystème. Espérons que cette assurance sera lancée d’ici le deuxième semestre de l’année.

 

Umnia Bank : Poursuite de la stratégie d’extension et un ciblage élargi de la clientèle

Nous espérons en 2019 continuer notre stratégie d’extention de réseau entamée en 2018. Nous avons terminé l’année avec 23 agences couvrant tout le territoire même les zones les plus éloignées du Royaume telles que Guelmim et Laayoune.

Nous sommes résolus à maintenir cet effort d’extension touchant ainsi d’autres localités. L’ambition étant également de développer de nouveaux produits pour cibler diverses catégories de clientèles telles que les commerçants et la PME qui commencent à prendre goût au financement participatif.

Sur le plan opérationel, nous sommes dans les tendances voire au-delà de nos prévisions de départ.



Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *