2,57 millions de sacs en toile produits à ce jour: Plus de 41 millions de dirhams de subventions alloués aux coopératives

2,57 millions de sacs en toile produits à ce jour: Plus de 41 millions de dirhams de subventions alloués aux coopératives

«Ce projet pilote a été très prometteur pour les coopératives marocaines. Il est venu appuyer les capacités des coopératives de couture et encourager la production de produits alternatifs sur le marché national»

Elles sont près de 139 coopératives à avoir adhéré, depuis 2012, au programme pilote d’encouragement de production et d’utilisation des sacs en toile. Ces organisations, en grande partie féminine, se sont vues attribuer à ce jour des subventions de l’ordre de 41,12 millions de dirhams. Ce montant a varié selon la capacité de production de chaque coopérative. Ces allocations ont permis, en effet, aux coopératives d’acquérir de la matière première et de rénover leurs outils de travail.

A la veille de sa cloture, ce programme affiche un bilan satisfaisant. C’est ce que confirme à ALM Abdelkbir Azenfar, directeur de l’Office de développement et de la coopération relevant du ministère de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire. «Ce projet pilote a été très prometteur pour les coopératives marocaines. Il est venu appuyer les capacités des coopératives de couture et encourager la production de produits alternatifs sur le marché national», indique, dans ce sens, Abdelkbir Azenfar. Les initiateurs du projet s’approchent de l’objectif de production fixé lors du lancement du programme. Les sacs produits à ce jour avoisinent les 2.575.312 unités au moment où la production, initialement, prévue, était de 2.590.412 sacs en toile.

Ce volume, dont le coût de production atteint une moyenne de 10 dirhams l’unité, a été conçu dans différentes régions du Royaume. On note, à titre d’exemple, les régions du : Fès-Meknes, Souss-Massa, Casablanca-Settat, Marrakech-Safi, Laayoune-Sakia El Hamra et l’Oriental. «Le programme a couvert tout le territoire marocain notamment les zones éloignées . Outre les coopératives, le programme a connu la mobilisation des associations locales œuvrant dans l’environnement, et ce dans une vingtaine de villes», précise à ALM le directeur de l’Office de développement et de la coopération. A cet égard,26 villes pilotes ont été identifiées où les associations ont sensibilisé les populations aux bienfaits de l’usage des sacs en toile.

Une démarche qui s’inscrit parfaitement dans le cadre des actions écologiques engagées au niveau national notamment après l’entrée en vigueur de la loi interdisant la fabrication, la consommation et l’utilisation des sacs en plastique. «Il faut dire que notre programme a été élaboré de façon spontanée. Notre objectif de départ était avant tout de donner un coup de pousse aux coopératives qui ont pour secteur d’activité la couture, le tissage et la broderie», explique M.Azenfar. Et de poursuivre que «l’interdiction de l’usage des sacs en plastique est une aubaine pour les coopératives de développer leur produit et l’aligner aux besoins des consommateurs marocains». Le directeur de l’Office de développement et de la coopération assure, dans ce sens, que les efforts seront maintenus pour consolider les réalisations atteintes dans le cadre du programme pilote d’encouragement de production et d’utilisation des sacs en toile. «Les coopératives sont satisfaites de leur rendement et manifestent une grande volonté de développer davantage leurs productions. L’heure étant d’adapter les programmes et visions en vue d’accompagner le rayonnement des coopératives à l’échelle nationale et internationale», apprend-on des représentants de l’Office de développement et de la coopération.

Pour rappel, le programme d’encouragement de production et d’utilisation de sacs en toile a été mis sur les rails depuis septembre 2012, date de conclusion d’une convention quadripartite reliant les ministères des finances et de l’intérieur aux départements de l’artisanat et de l’environnement. Inscrit dans le cadre de la stratégie gouvernementale visant à adopter la charte nationale de l’environnement, ce programme a porté sur une enveloppe budgétaire de l’ordre de 70 millions de dirhams dont 50 millions de dirhams financés par le ministère de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire et 20 millions de dirhams assurés par le ministère de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement. Notons qu’un  comité de suivi constitué de partenaires a chapeauté ce programme. Les sacs produits ont été distribués dans une vingtaine de ville dont Fès, Khouribga, Kalaat Sraghna, Benguerir, Tanger, Safi , El Jadida et Béni Mellal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *