25ème édition du MRO Africa: Le Maroc consolide son positionnement africain

25ème édition du MRO Africa: Le Maroc consolide son positionnement africain

Les opérateurs des industries aéronautiques ont donné, hier mardi, le coup d’envoi de la Conférence annuelle de l’aviation africaine «MRO Africa».

L’organisation de cette 25ème édition a été attribuée à Royal Air Maroc confirmant ainsi le rôle pionnier que joue le Royaume et la compagnie aérienne nationale à l’échelle africaine. Les rencontres qui se poursuivent à Casablanca jusqu’à ce mercredi servent de plate-forme d’échange pour élargir la portée des réalisations qui ont été faites en termes de maintenance de l’aviation civile aussi bien au Maroc qu’en Afrique. Aussi, cet événement se veut un cadre propice pour la concrétisation d’un développement Sud-Sud sur le plan aéronautique.

Les industries aéronautiques connaissent une croissance soutenue et durable au niveau national, inscrivant le Maroc sur la carte mondiale de la construction aéronautique. Le Royaume est, en effet, devenu la première destination africaine des constructeurs et fournisseurs de renom.

Plus de 100 acteurs de référence opèrent au niveau national. Citons à titre d’exemple : Boeing, Bombardier, Safran, Stelia (filiale d’Airbus) et United Technologies. Ce choix est conforté par la vision stratégique accordée au secteur, notamment dans le cadre du Plan national d’accélération industrielle qui vient de doter l’industrie aéronautique d’écosystèmes performants. Etabli sur la période 2014-2020, le plan d’accélération industrielle insufflera une nouvelle dynamique aux industries de l’aéronautique. Il contribuera ainsi à faire émerger des filières mieux intégrées ainsi que de nouveaux métiers à haute valeur ajoutée et à fort contenu technologique. «Le Maroc développe aujourd’hui un réel tissu industriel aéronautique. Nous sommes fiers de la dynamique observée au niveau du transport aérien qui draine derrière lui toutes ces activités d’entretien et de révision. Le Maroc est compté parmi les pays leaders de la région. L’obligation étant aujourd’hui de savoir consolider cette présence et maintenir la cadence», indique à ALM Fouad Boutayab, directeur pôle exploitation à Royal Air Maroc. M. Boutayab appelle dans ce sens industriels et spécialistes à saisir l’opportunité et identifier avec leurs homologues les possibilités d’investissement au Maroc. Pour sa part, Nick Fadugba, président-directeur général de l’«African Aviation Services Limited», a salué les efforts du Maroc pour devenir un hub africain.

Pour développer ce hub de façon optimale, M. Fadugba a appelé Royal Air Maroc à «intégré l’une des alliances aériennes mondiales et surtout d’en choisir le bon partenaire». Notons que l’aéroport Mohammed V de Casablanca est le premier hub africain. Il est, également, classé deuxième après l’aéroport Paris-Charles-De-Gaulle pour le déplacement des voyageurs de l’Afrique entre le continent et le reste du monde. De même, les aéroports du Maroc connaissent une bonne dynamique du trafic. Les infrastructures aéroportuaires accueillent annuellement pas moins de 18 millions de passagers. Aussi, près de 60 compagnies aériennes assurent des centaines de liaisons reliant le Maroc au reste du monde. Royal Air Maroc transporte pour sa part plus de 6,3 millions de passagers par an et dessert plus de 80 destinations internationales.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *