26 millions de primes émises en 2012 : Le secteur des assurances sécurise ses acquis

26 millions de primes émises en 2012 : Le secteur des assurances sécurise ses acquis

Le marché des assurances connaît une bonne progression. L’exercice 2012 démontre un bon dynamisme du secteur. C’est du moins qu’on peut relever du bilan annuel des assurances marocaines. Le marché a donc totalisé un montant de 26 milliards de dirhams de primes émises nettes d’annulation. Ce chiffre s’inscrit en hausse de 8,92% par rapport à l’exercice 2011. 8,78 milliards, tel est le montant cumulé par la branche vie et capitalisation qui a grimpé de 14,71% à fin 2012. «Cette branche est par ailleurs emportée par les assurances individuelles, soit 64% et notamment les assurances en cas de vie qui représentent la moitié des émissions de la branche en progression de 22,18% en 2012», relève-t-on de la note du ministère des finances. S’agissant des émissions des assurances en cas de décès, ces dernières sont partagées à parts égales entre le décès groupe et le décès individuel. Sa capitalisation a baissé de 3,5% en ne représentant que 9,7% du total de la branche. «Un constat à prendre avec précaution puisque certaines entreprises de la place incorporent cette catégorie au niveau des assurances en cas de vie», précise le ministère des finances dans son analyse.
A noter que la branche vie et capitalisation continue à préserver sa place prépondérante, soit 33,72% du total du chiffre d’affaires des assurances nationales. Suivie donc de l’assurance automobile qui a vu sa part diminuer en 2012 en s’établissant à 30,82% contre 31,52 % au titre de l’exercice précédent. En commentant ce repli, le ministère des finances souligne dans sa note d’information que «cette diminution est due à son taux de croissance de 6,5% moins élevé que la moyenne (8,92%). La croissance est également au rendez-vous pour la branche non vie qui a connu une amélioration de 6,10% de son activité atteignant ainsi les 17 milliards DH contre 16,11 milliards observés à fin 2011». Cette dernière est tirée par les assurances obligatoires, en l’occurrence l’automobile qui représente 47% de cette branche, en hausse de 6,5%. Se référant au document du ministère des finances, l’usage tourisme représente 55,6% de l’automobile. De même, l’assurance maladie, notamment la maternité, a accusé une augmentation de 7% en 2012. Il en est de même pour les accidents du travail et maladies professionnelles qui ont augmenté de 4,2%. En outre, la progression de l’incendie s’articule autour de 15,5% représentant par conséquent une part de 7,2% des émissions de la branche non vie. En revanche, les assurances de transports ont vu leur part passer de 4,5% en 2011 à 3,8% en 2012. Une baisse qui résulte du recul de 9,9% qu’a connu le chiffre d’affaires de la catégorie notamment au titre du maritime corps, soit une baisse de 21,4%. Le taux de pénétration a atteint, quant à lui ,3,10% contre 2,98% en 2011. Notons que le marché marocain des assurances continue de connaître la même concentration des émissions. Les assurances automobiles, accidents du travail et assurance de personnes viennent en tête de liste. Les trois branches représentent à elles seules 84% de l’ensemble des activités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *