2ème édition du Forum annuel pour le commerce et l’investissement: Nouvelle opération séduction du Maroc aux Etats-Unis

2ème édition du Forum annuel pour le commerce et l’investissement: Nouvelle opération séduction du Maroc aux Etats-Unis

Ainsi, des représentants des gouvernements des Etats-Unis et du Maroc et des chefs d’entreprises des deux pays se retrouveront le 13 octobre à Atlanta, dans l’Etat de Géorgie (sud des Etats-Unis), en vue d’explorer de nouvelles pistes de coopération dans les domaines du commerce et de l’investissement.

De ce fait, organisé par l’ambassade du Maroc à Washington, ce conclave se penchera sur des secteurs aussi variés que l’énergie, l’aéronautique et l’industrie automobile, l’industrie agroalimentaire et la gestion des ressources en eau, outre les secteurs bancaire et financier. «Le Maroc est le seul pays africain avec lequel les Etats-Unis sont liés par un accord de libre-échange», a noté Jean Abi Nader, directeur exécutif du Centre maroco-américain pour le commerce et l’investissement, soulignant que grâce à cet accord, le Royaume «s’érige en plaque tournante idéale vers les marchés du continent africain, d’Europe et du Moyen-Orient». Pour lui, il s’agit d’un statut privilégié qui offre aux investisseurs et aux entreprises des Etats-Unis des opportunités significatives dans un environnement d’affaires stable et prospère.

Pour sa part, Rachad Bouhlal, ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis, n’a pas manqué de rappeler que «les Etats-Unis et le Maroc sont liés par une relation spéciale qui remonte à 1777, lorsque le Royaume fut le premier pays à reconnaître l’indépendance des Etats-Unis». Aussi, grâce à sa situation géographique idéale, sa croissance économique soutenue et sa stabilité politique, outre ses infrastructures aux normes internationales, le Maroc a consolidé davantage, au cours des dix dernières années, son ouverture aux investisseurs étrangers. Dans ce sillage, en 2013, le Maroc s’est propulsé au rang de la deuxième plus grande destination pour les investissements directs étrangers en Afrique.

Il est également le deuxième investisseur africain sur le continent.
Parallèlement, le Royaume ne cesse de gagner du terrain dans les notations favorables émises par Fitch Ratings et la Banque mondiale, ainsi que dans d’autres classements des endroits favorables aux affaires.

C’est ainsi que le US-Morocco Trade and Investment Forum, qui s’inscrit dans le cadre du dialogue stratégique Maroc/Etats-Unis, vise à promouvoir les liens commerciaux entre les deux pays en explorant les nombreuses opportunités commerciales qu’offrent le Royaume et les entreprises marocaines fortement présentes sur le continent africain.
 

Avec MAP

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *