2ème licence GSM tunisienne

Reportée depuis le 8 avril, la signature du contrat de vente d’une deuxième licence GSM en Tunisie remportée par l’opérateur égyptien Orascom Telecom (OT) a finalement eu lieu samedi à Tunis, a annoncé le ministère tunisien des Technologies de communication. Le montant global du marché fixé à 454 millions de dollars (500 millions d’euros), devait être payable en deux tranches égales. Le premier virement a été déjà effectué, le deuxième étant prévu avant fin 2002.Selon la presse, la finalisation du marché avait été mise en cause, Orascom n’ayant pas pu rassembler à temps la somme convenue.
L’opérateur risquait de perdre le contrat s’il n’honorait pas ses engagements au plus tard lundi prochain, dernier délai prévu.Orascom Telecom avait remporté le 9 mars dernier l’appel d’offres face à deux concurrents, l’Espagnol Telefonica et Koweit Télécom.
C’est le premier opérateur privé en Tunisie où il sera en concurrence avec l’entreprise publique Tunisie Télécom, détenteur de la première licence. Il devra commercialiser ses prestations dans un délai de six mois au maximum, selon un communiqué du ministère tunisien des technologies de communication. Tunisie Télécom, dont le réseau GSM a été construit par le Français Alcatel et le suédois Ericsson, gère actuellement près de 400.000 lignes de téléphonie mobile et se propose d’étendre son réseau à un million d’abonnés d’ici la fin de l’année en cours, selon une source proche du secteur. Les experts évaluent à quelque 3 millions d’abonnés le potentiel du marché tunisien à l’horizon 2005, avec une projection de 5 millions d’abonnés dans une deuxième phase, ce qui donnerait la latitude à la compagnie égyptienne, implantée dans une vingtaine de pays africains et asiatiques, de manoeuvrer sur un champ de 2 millions de lignes dans les trois années à venir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *