2ème phase de l INDH

2ème phase de l INDH

La 2ème phase de l’INDH a été lancée hier à Rabat au cours d’une cérémonie à laquelle ont participé, outre le ministre délégué à l’intérieur, le directeur du département MENA à la Banque mondiale, plusieurs membres du gouvernement ainsi que des représentants de la société civile. Cette nouvelle étape qui fait suite à celle qui a pris fin en 2010 et qui a été dotée de 100 millions de dollars bénéficie, quant à elle, d’un appui technique et d’une aide financière de l’ordre de 300 millions de dollars. Charki Draiss qui a rappelé cette filiation en la faisant remonter au 18 mai 2005, l’a qualifiée de nouvelle «Révolution du Roi et du peuple» marquant la lutte commune contre la pauvreté et pour le développement humain ainsi que le retour de la confiance entre les éléments de la société. Il a précisé que la 1ère phase 2005-2010 a permis de réaliser un certain nombre d’objectifs concluants tels que 22.000 projets et 4 programmes au profit de 5,2 millions de bénéficiaires pour un investissement global de près de 14,1 milliards de dirhams dont 8 décaissés par l’INDH. lI a ajouté que cette dernière, fruit de la coopération bilatérale, constitue un mode de management territorial participatif qui a permis de réduire la pauvreté de 41%, de renforcer le sentiment d’appartenance à la Nation, de promouvoir le développement basé sur le partenariat, d’ancrer la participation et la reddition des comptes et de permettre l’institutionnalisation du dialogue  -au niveau territorial notamment- entre élites et populations.  Le ministre a considéré qu’eu égard à ces résultats, l’INDH est un modèle reconnu à l’international et que preuve en est qu’elle sera présentée comme telle lors d’une rencontre prévue le mois prochain au Chili. Il a en outre déclaré que ces résultats ont amené le Maroc à élargir les ambitions fixées dans le cadre de l’INDH 2. Ainsi de l’extension des territoires et des populations cibles et du programme de mise à niveau territoriale pour le désenclavement des régions isolées. En fait, a-t-il estimé, l’objectif est le développement local et territorial dans le cadre de la primauté accordée aux jeunes et aux femmes et pour une meilleure déconcentration et décentralisation..
Le représentant de la Banque mondiale, Simon Gray, a affirmé que la phase 2 vise un accroissement qualitatif en matière d’inclusion des pauvres, de renforcement de l’approche participative et d’amélioration de la gestion environnementale du programme. Il a en outre estimé qu’une attention particulière est accordée aux jeunes et aux femmes. L’institution informe également que l’INDH 2 «constitue le 1er projet appuyé (par elle) au niveau mondial s’appuyant sur le nouvel instrument de prêt «prêt-programme pour les résultats».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *