3ème édition des Assises nationales de l industrie : Réanimer le plan Emergence

3ème édition des Assises nationales de l industrie : Réanimer le plan Emergence

Le plan Emergence revient sur scène. L’heure est au bilan  de la stratégie nationale des industriels qui sera dressé lors des prochaines Assises nationales de l’industrie, dont la 3ème édition se tiendra le 20 février à Tanger. Ce troisième rendez-vous des industriels marocains et internationaux se place sous le signe de l’innovation et la productivité. Ainsi, le focus se fera sur cette dynamique engagée, misant sur des secteurs vitaux de l’économie nationale.  Ces troisièmes assises seront une occasion d’établir un suivi des  réformes mises en œuvre de ce secteur tout en mettant en relief sa visibilité et sa transparence pour conforter les opérateurs existants. Le but étant de faire du Maroc une véritable plate-forme industrielle à l’échelle régionale et internationale. A cet égard, plus de 1.500 participants prendront part à ce rendez-vous national qui viendront de toute part pour s’enquérir du potentiel du secteur industriel  marocain tant bien en termes d’exportations qu’en  investissements. En effet, le Maroc, et ce grâce au Pacte national de l’émergence industrielle, regorge d’offres dont la vocation est de renforcer la compétitivité de ses entreprises industrielles.
La face industrielle du Royaume se veut une réalité prometteuse pour toutes les parties concernées. Le gouvernement tend à cet égard à maintenir une forte mobilisation autour de ce secteur à forte valeur ajoutée. De ce fait, le regard croisé des opérateurs publics et privés tend à concrétiser les choix stratégiques adoptés par le Royaume et relever les défis auxquels l’industrie marocaine doit et devra faire face.  Afin de tracer la feuille de route à venir du secteur, des rencontres entre professionnels sont prévues lors de ces assises, afin de présenter les composantes de l’offre Maroc sous son volet industriel et d’aboutir, par conséquent, à des opportunités d’investissements permettant d’enrichir l’économie marocaine et d’accompagner la dynamique engagée dans ce sens. Notons que le Pacte Emergence, dont la mise en œuvre date de 2009, scelle les engagements mutuels de l’Etat et du secteur privé pour le déploiement de la stratégie de développement industriel du Maroc. Il a été élaboré autour de deux idées fondamentales. Il s’agit en premier de la nécessité de focaliser les efforts sur les filières pour lesquelles le Maroc possède des avantages compétitifs, dénommées «Métiers mondiaux du Maroc» et regroupant les métiers de l’automobile, de l’aéronautique, de l’électronique, de l’agroalimentaire, du textile et cuir et de l’offshoring. Il s’agit également du besoin ressenti de renforcer l’ensemble du tissu des entreprises à travers 4 chantiers transversaux majeurs: le renforcement de la compétitivité des PME, l’amélioration du climat des affaires, la formation et le développement de «Platesformes industrielles intégrées P2I».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *