461 nouvelles entreprises à Chaouia-Ouardigha en 2011

461 nouvelles entreprises à Chaouia-Ouardigha en 2011

Le Centre régional d’investissement (CRI) de Chaouia-Ouardigha dresse un fier bilan pour l’année 2011. En effet, au cours de cette année, ce CRI aurait contribué à la création de pas moins de 461 entreprises enregistrant ainsi une progression de 5% par rapport à 2010. Ces créations se sont concentrées majoritairement au niveau de la province de Settat pour 46% des entreprises, suivie de Berrechid qui a arraché 33% des nouvelles créations, Khouribga s’est contenté de 17% et Benslimane de 4%. Aussi, la commission régionale d’investissement a procédé en 2011 à l’instruction de 220 projets d’investissement, totalisant une enveloppe globale de 43,5 milliards de dirhams avec une projection de création de 50.000 emplois. Dans ce sens et parmi ces projets, 91 projets ont été agréés, soit 41,4% du total instruit, avec un montant d’investissement global de 14 milliards de dirhams, 32,2% de ce montant et une prévision de création d’environ 27.000 emplois, soit 54,4% de l’effectif total. Ces projets prévoient la mobilisation d’une assiette foncière globale d’environ 1400 hectares. Sur ce point, le CRI de Chaouia-Ouardigha note que ces performances sont attribuées principalement aux secteurs du tourisme et des BTP qui ont pu drainer chacun un peu plus de 4 milliards de dirhams, suivis de l’industrie qui a drainé près de 2,7 milliards de dirhams. Aussi, ces investissements sont attendus en majeure partie au niveau de la province de Berrechid, qui totalise à elle seule 6,9 milliards de dirhams, soit 49% du montant d’investissement et une prévision de création d’environ 19.552 emplois à raison de 72% des postes prévus. En matière d’emplois projetés, le CRI relève que c’est l’industrie qui vient en 1ère position avec 11.360 des postes envisagés, suivie par les BTP et le tourisme avec respectivement  9952 et 4415 emplois. La répartition des investissements par nationalité dénote, pour sa part, une prédominance des investissements marocains qui se situent à hauteur de 83%, suivis par les Etats-Unis qui s’arrachent 15% de ces placements. Les autres projets concernent des investissements français, italiens, libanais et turcs. Par ailleurs ces résultats viennent conforter la récente publication du Haut Commissariat au Plan concernant les comptes régionaux à fin 2009. En effet, la région de Chaouia-Ouardigha avait brillé par l’amélioration importante de sa position dans la contribution à la création de la richesse nationale. Le HCP a relevé que cette part s’est améliorée de 1,6 point, soit un record national. Aussi, les comptes du Haut commissariat ont relevé une concentration des activités de l’industrie, des mines et de l’énergie dans cette région qui a vu sa part progresser de plus de 10 points passant à 39,9% au lieu de 29,7%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *