4ème édition de la Foire régionale agricole de la région d’Oued Eddahab-Lagouira

4ème édition de la Foire régionale agricole de la région d’Oued Eddahab-Lagouira

Initiée par la Direction régionale de l’agriculture en collaboration avec la Chambre d’agriculture, et en partenariat avec les conseils élus, cette édition s’est tenue sous le thème «La valorisation et la commercialisation des produits camelins au service du développement durable». Ainsi ont été mis en exergue les efforts déployés pour la valorisation des produits camelins dans la région d’Oued Eddahab-Lagouira qui compte un énorme potentiel dans ce secteur.

D’après les organisateurs, cet événement est devenu un rendez-vous annuel pour échanger le savoir et le savoir-faire en technologies modernes de l’agriculture, et une vitrine incontournable pour mettre en valeur les produits de terroir et les atouts de la région.

Cette foire a réuni plus de 70 coopératives et d’organisations professionnelles agricoles d’Oued Eddahab-Lagouia et d’autres régions du Royaume. Les exposants ont présenté au public une panoplie de produits locaux, notamment les plantes aromatiques et médicinales, couscous, produits dérivés du lait camelin, les dattes, les produits de la rose, les olives, les figues et le cactus.

Outre la commercialisation de leurs produits, cette foire permet aux organisations professionnelles agricoles d’échanger leurs expériences pour doper leurs activités et augmenter leurs revenus.

Des conférences thématiques et une journée d’étude ont également été initiées en marge de cette foire sur la commercialisation des produits du terroir et à laquelle ont pris part des techniciens, partenaires et acteurs du secteur des produits du terroir.

A noter que le développement de la filière cameline s’inscrit dans les objectifs du Plan Maroc Vert. Dans ce sens, un projet a été lancé par le département de l’agriculture et devra bénéficier à 300 éleveurs dans la région.

Il concerne la création et l’équipement de six centres de collectes de lait et six autres pour la collecte de fourrages, l’aménagement et l’équipement d’une usine de traitement de lait à Taouarta, la valorisation des produits camelins, l’acquisition de dromadaires mâles pour l’amélioration de la race ainsi que la mise en place de système de suivi et d’encadrement sanitaire du cheptel.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *