4ème édition d’Ifrane Forum : L’ entrepreneuriat féminin en Afrique à l’honneur

4ème édition d’Ifrane Forum : L’ entrepreneuriat féminin en Afrique  à l’honneur

Ifrane Forum revient pour une 4ème édition sous le signe de l’entrepreneuriat et l’innovation.

«Afrique, terreau de l’innovation», «Femmes en Afrique, clé du développement économique et social», «L’entrepreneuriat comme levier pour la transformation du continent»… telles sont les thématiques débattues par les experts durant les 3 jours de ce forum qui aspire à une Afrique prospère. Organisé du 4 au 6 décembre, Ifrane Forum réunit une cinquantaine d’intervenant (e)s venant d’Afrique et d’ailleurs afin de partager leur expérience et leur vision pour l’Afrique.

Plus de 15 pays sont représentés et 200 participants annoncés lors de cette édition. L’objectif étant d’encourager l’innovation, promouvoir l’entrepreneuriat et de créer des opportunités pour les jeunes et les femmes du continent. «Pour cette 4ème édition sous le thème «Innover et entreprendre pour transformer l’Afrique», Ifrane Forum souhaite mettre en valeur des histoires de réussites Made In Africa, des femmes et des hommes ayant choisi de créer des emplois ou des solutions pour accompagner la transformation du continent», indiquent les organisateurs de ce forum.

Après une première journée axée sur le choix du développement par l’innovation ou encore les industries créatives comme levier du développement économique du continent, la deuxième journée de ce forum a mis l’accent sur les femmes aux commandes, et l’entrepreneuriat en Afrique comme une vocation féminine. Un peu plus tard dans la journée 4 ateliers se sont tenus afin de permettre plus d’échange sur l’entrepreneuriat au féminin. Les femmes africaines aspirent à la transformation de l’Afrique.

Bien que 24% parmi elles choisissent l’entrepreneuriat, faisant de l’Afrique le premier continent de l’entrepreneuriat féminin au monde, il reste encore du chemin à parcourir. En effet, il s’avère que la très grande majorité de ces femmes voit dans cette solution un moyen d’assurer leur subsistance. Plus significatif : 15% d’entre elles doivent cesser leurs activités faute d’accès aux financements nécessaires pour les développer. Egalité des chances entre hommes et femmes, mécanismes d’accompagnement pour les entreprises féminines, garantir la parité dans les organes de décision dans le secteur privé et dans le secteur public… autant de solutions pouvant mener à faire de l’entrepreneuriat féminin un vecteur de transformation pour l’Afrique. Durant la troisième journée, les participants ont échangé autour de la transformation de l’entrepreneuriat d’un choix personnel à une culture de société ou encore la création de start-up.

Cela permet de faire le point sur l’état des lieux, faire la différence entre l’entrepreneuriat de subsistance et celui de la création de valeur, identifier les mécanismes à mettre en œuvre pour encourager la création d’entreprises et accompagner celles qui existent déjà.

Ce forum se définit comme une plate-forme de rencontres et de réflexion pour le développement du commerce et de l’investissement en Afrique.  Cet évènement est porté par IAFRIKA, un réseau constitué de près de 600 chefs d’entreprises de 30 pays d’Afrique opérant dans divers secteurs d’activités, dont la mission principale est d’œuvrer pour la promotion de la coopération Sud-Sud et favoriser les échanges de savoir-faire et d’expertises entre ses membres. Notons que l’édition 2018 qui était sous le thème «La croissance durable au service de l’Afrique émergente» avait réuni plus de 200 participants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *