5.000 entreprises exportatrices contre près de 17.000 importateurs

5.000 entreprises  exportatrices contre près  de 17.000 importateurs

Le programme d’appui aux primo-exportateurs ambitionne de redresser le déséquilibre import-export

Le programme d’appui aux primo-exportateurs, lancé par le secrétariat d’Etat chargé du commerce extérieur dans le cadre de sa stratégie de développement du commerce extérieur pour la période 2016-2020, ambitionne de redresser le déséquilibre import-export à travers un soutien financier et technique aux entreprises primo-exportatrices, a souligné, mercredi à Casablanca, la secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, Rkia Derham.

Lancé en partenariat avec le ministère de l’économie et des finances, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Maroc Export et l’Association marocaine des exportateurs (Asmex), ce programme d’appui spécifique aux entreprises primo-exportatrices «vise à inciter et à accompagner les petites et moyennes entreprises à se lancer dans l’exportation ou d’en faire une activité régulière en vue de réduire le déséquilibre import-export», a expliqué la secrétaire d’Etat qui intervenait lors d’un séminaire de sensibilisation autour du «Programme d’appui aux primo-Exportateurs».

Rappelant que le Maroc compte environ 5.000 entreprises exportatrices, contre près de 17.000 importateurs, Mme Derham a fait observer que sur les 5000 exportateurs près de 100 entreprises seulement réalisent 80% des exportations. «Il est donc de notre devoir de prendre les mesures nécessaires pour redresser ce déséquilibre à travers notamment l’élargissement de la base des entreprises exportatrices tout en renforçant leur présence sur le marché international», a-t-elle insisté.

Abordant la palette de prestations qu’offre ce programme, la secrétaire d’Etat a indiqué que cette opération permettra aux entreprises d’identifier leur potentiel à l’export par le biais d’un diagnostic approfondi, de s’approprier d’une stratégie export adéquate et d’un plan d’action approprié, de maîtriser les étapes clefs de la démarche export à travers des formations, de bénéficier d’un coaching durant toute la période de mise en œuvre de leurs stratégies export ainsi que de bénéficier de certaines actions de prospection, de promotion et de commercialisation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *