5 milliards de dirhams pour des secteurs vitaux

5 milliards de dirhams pour des secteurs vitaux

La commission des investissements réunie lundi à Rabat

La 77ème commission des investissements, la deuxième au titre de l’année 2019, réunie lundi à Rabat sous la présidence du chef de gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a examiné neuf projets de conventions et d’avenants, en relation avec des secteurs vitaux, notamment la production d’algues, l’industrie, le tourisme et le divertissement, les infrastructures et le transport, et l’énergie, pour un montant global supérieur à 5 milliards de dirhams, devant permettre la création de 717 emplois directs.

Lors de son allocution d’ouverture, M. El Otmani a mis en avant «le bilan positif» de la Commission des investissements, qui pourrait atteindre un montant supérieur à 28 MMDH et plus de 5.000 emplois directs, après l’adoption des nouveaux projets programmés lors de cette réunion.

Ces résultats reflètent la confiance dont jouit l’économie nationale, grâce aux importantes réformes initiées par le gouvernement, a-t-il ajouté, notant que le Maroc est considéré parmi les meilleurs pays africains dans ce domaine. A cet égard, M. El Otmani a évoqué des réformes structurelles visant à stimuler et à soutenir l’investissement et la compétitivité des entreprises, en l’occurrence la réforme globale des Centres régionaux d’investissement (CRI), la mise à jour du cadre juridique des travaux, à travers la réforme du Livre V du Code de commerce relatif aux difficultés des entreprises, la modernisation des lois en relation avec les sociétés commerciales, ainsi qu’un certain nombre de mesures fiscales au profit des entreprises.

Il s’est également attardé sur «l’amélioration significative d’un ensemble d’indicateurs clés dans le climat de l’investissement et des affaires», notamment l’augmentation importante des investissements directs étrangers de 36% entre 2016 et 2018, pour atteindre 32,8 milliards de dirhams en 2018, l’amélioration de l’indicateur du climat des affaires de 15 points entre 2016 et 2018, ayant permis de renforcer la position du Royaume au rang des trois pays leaders en Afrique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *