62,20 millions de tonnes transférées via les ports gérés par l’ANP

62,20 millions de tonnes transférées via les ports gérés par l’ANP

Amélioration de 7,2% du trafic global à fin septembre

Les indicateurs étaient au vert dans pratiquement l’ensemble des ports gérés par l’ANP à l’exception du port de Casablanca et Tanger-ville.

L’activité portuaire sur son trend haussier. Les ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP) ont observé une bonne dynamique qui s’est traduite par une hausse de 7,2% du trafic global à fin septembre. Sur les neuf premiers mois de l’année, les ports gérés par l’ANP ont connu le transfert d’un volume de 62.202.104 tonnes contre 58.041.032 tonnes une année auparavant. Les importations en constituent un volume de l’ordre de 36.063.943 tonnes, en repli de 1,6%. Les exportations ont pour leur part atteint à fin septembre les 23.496.704 tonnes, en hausse de 26,3%.

S’agissant du cabotage, 1.818.882 tonnes ont été importées (+0,04%) contre des exportations de 822.485 tonnes (13,3%). Par répartition géographique, le port de Casablanca ressort toujours en tête détenant ainsi une part de 37,4% du trafic global.

La deuxième position revient à Jorf Lasfar après avoir réalisé 35,2% du trafic global. Les ports de Safi et Mohammedia détiennent respectivement des parts de l’ordre de 7,6 et 7,2%. Ils sont suivis d’Agadir (5,7%), de Nador (3,3%) et Laayoune (2,9%). Par mode de conditionnement, le gros lot revient aux vracs solides. Ils accaparent 49% du trafic global enregistré à fin septembre.

Les vracs liquides n’en détiennent que 24% contre une part de 14% des conteneurs et 9% pour le roulier. S’agissant du trafic des passagers, un redressement a été observé à fin septembre. Le cumul se serait amélioré de 5,1%, soit le transit de 1.862.808 passagers sur les neuf premiers mois contre 1.773.194 passagers à la même période de l’année passée. Ce trafic représente 786.645 entrées (8%) et 963.863 sorties (15%).

Les ports gérés par l’ANP ont connu l’accostage de 112.300 croisières en régression de 45% par rapport à la même période de l’année passée. Globalement, les indicateurs étaient au vert dans pratiquement l’ensemble des ports gérés par l’ANP à l’exception du port de Casablanca et Tanger-ville. Au port de Casablanca, le trafic des passagers a fléchi de 42,7% basculant en une année de 114.202 passagers à 65.381.

Un repli résultant de la baisse de 4% des entrées, de 8% des sorties et de 50% des croisières.

Au niveau de Tanger ville, le trafic passager s’est rétracté de 2,1%, soit le transit de 1.151.236 contre 1.176.444 passagers. Notons que la plus forte hausse du trafic a été observée au niveau du port de Nador.  562.430 passagers y ont transité marquant ainsi une hausse de 37,8% par rapport à la même période de l’année passée. Ce trafic est constitué de 269.976 entrées et 292.454 sorties (35%). Le trafic des passagers au port d’Al Hoceima a grimpé de 5%, soit 39.958 à fin septembre. Une hausse tirée par une progression de 4% des entrées et 7% des sorties.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *